Assurances : quels changements pour 2017 ?

0
2012
assurance

Les habitudes de consommation, de déplacement ou de comportement des assurés ont évolué ces dernières années. Par conséquent, les assureurs doivent en prendre conscience et s’adapter à ce changement d’environnement. Le numérique est dorénavant omniprésent dans tous les secteurs de la société, ce qui provoque une mutation permanente de la technologie.

Ainsi, l’utilisation de ces nouvelles technologies digitales se généralise, se diversifie et se multiplie. Les compagnies d’assurance doivent prendre en compte cette évolution pour se démarquer de leurs concurrents. Nous allons vous exposer les changements dans les assurances qui vont intervenir en 2017.

Les changements dans l’assurance automobile

Assurance automobileDe plus en plus, les assurés adoptent l’économie du partage, et le domaine de l’automobile n’échappe pas à ce mouvement. De nombreux automobilistes ne possèdent plus de véhicules et choisissent de les partager en fonction de leurs besoins. Par conséquent, les compagnies d’assurances doivent proposer des services à la demande pour couvrir la mobilité et les usages de leurs assurés, et plus seulement le véhicule qui leur appartient.

La technologie embarquée est la réponse que vont proposer les assureurs en 2017 concernant l’assurance automobile. En effet, il existe déjà une offre « auto-connectée » pour les contrats auto et cette offre tend à se développer. Elle permet d’assurer les conducteurs à la demande et elle est nommée « pay how you drive » (payez comme vous conduisez) dans les pays anglo-saxons. Le prix de l’offre « auto-connectée » varie en fonction du comportement de l’assuré et des kilomètres qu’il parcourt réellement.

Les voitures intelligentes, ou voitures autonomes, viennent également modifier le monde de l’assurance automobile. Ces voitures sont dotées d’un grand nombre de technologies embarquées comme la gestion de la direction et de la vitesse, l’évitement des dangers de la route ou l’alarme lorsque la fatigue du conducteur est détectée.

La problématique pour les compagnies d’assurance est l’établissement des responsabilités en cas d’accident. Actuellement, c’est le propriétaire du véhicule qui est désigné responsable. Mais ce point de vue évolue et les assureurs évoquent dorénavant la responsabilité des constructeurs, de leurs sous-traitants et des compagnies du web qui commercialisent ces innovations technologiques. En toute logique, l’année 2017 va apporter des réponses à ces questions cruciales.

L’assurance-vie en 2017 : ouverture de Ciclade

Logo CicladeDepuis le 1er janvier 2017, Ciclade (www.ciclade.fr) a été ouvert par la Caisse des Dépôts (voir notre article au sujet de Ciclade). Ce site permet aux bénéficiaires de contrats d’assurance-vie qui n’ont pas été réglés depuis au moins 10 années de récupérer les sommes dues. C’est la loi Eckert (13 juin 2014) qui a permis la création de ce service qui offre la possibilité de rechercher les sommes transférées par les compagnies d’assurance à la Caisse des Dépôts, issues des comptes inactifs et des contrats d’assurance-vie. Ce nouveau service est gratuit et accessible à tout le monde.

Pour rappel, tout contrat d’assurance-vie peut se retrouver en déshérence lorsque le souscripteur décède et que la compagnie d’assurance n’est pas informée de ce décès, ou dans le cas où elle soit dans l’incapacité d’identifier les bénéficiaires du contrat. Dans ces cas précis, les sommes en déshérence sont transférées à la Caisse des Dépôts après 10 années et définitivement reversées à l’État après 30 années.

Les changements pour les contrats obsèques en 2017

Contrat obsèquesLes bénéficiaires des contrats obsèques ne sont pas toujours prévenus par les souscripteurs de l’existence de ces contrats. En cas de décès, les familles peuvent contacter l’Agira (Association pour la gestion des informations sur le risque en assurance) et son service de recherche des bénéficiaires par email ([email protected]) ou par courrier simple (Agira, 1 rue Jules Lefebvre, 75431 Paris Cedex 09). Cette saisine est gratuite. Pour 2017, les compagnies d’assurance ont pris l’engagement de répondre aux bénéficiaires sous trois jours ouvrés, à partir de la réception de la demande.

Les augmentations tarifaires en 2017

Hausse des prixEn 2017, les tarifs des assurances vont encore augmenter, et c’est l’assurance habitation qui va connaitre l’augmentation la plus élevée, en moyenne de 2,50 %. C’est moins élevé qu’en 2016 (+2,64 %) et qu’en 2015 (+3,05 %), car nous vivons actuellement une période de décélération qui fait suite à plusieurs années de fortes hausses. De plus, la survenance d’événements climatiques majeurs fait également varier les hausses tarifaires des contrats d’assurance habitation.

Il est plus difficile d’évaluer l’évolution du tarif des assurances automobile, car cela varie en fonction du bonus/malus de chaque assuré. Toutefois, une hausse de 1,5 % en moyenne devrait être appliquée en 2017 contre 0,64 % en 2015. Cette hausse s’explique par le manque de rentabilité du marché de l’assurance auto et parce que le nombre d’accidents corporels et de blessés a augmenté en 2016, après plusieurs années de baisse.

La hausse des tarifs concerne principalement les agents généraux des compagnies d’assurance. En effet, les mutualistes vont pouvoir ménager leur clientèle, car la nature de leur portefeuille est différente. En effet, les assureurs mutualistes assurent généralement des petits logements en ville, tandis que les agents généraux assurent plutôt des maisons spacieuses. Par conséquent, ces derniers doivent supporter des coûts plus élevés, en cas de dégât des eaux par exemple.

Enfin, il est à noter que la loi Hamon devrait être de plus en plus sollicitée par les assurés en 2017 pour négocier leurs contrats avec leurs assureurs actuels, ou tout simplement pour changer de compagnie d’assurance et trouver des conditions tarifaires plus avantageuses à la concurrence. En effet, cette loi assouplit la procédure de résiliation des contrats d’assurance grâce à l’instauration de nouvelles règles favorables aux assurés.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here