Vous pouvez désormais acheter des Bitcoins au bureau de tabac !

0
4186
Acheter des bitcoins au bureau de tabac
Acheter des bitcoins au bureau de tabac

“50 EUR de Bitcoins s’il vous plait” : Plus besoin de fumer pour aller chez un buraliste ! Après avoir eu la possibilité d’y ouvrir un compte bancaire, vous pouvez désormais vous y procurer des crypto-monnaies (Bitcoins et Ethers).

La vente de coupons échangeables contre des crypto-devises pourra-t-elle sauver les buralistes ?

Bien qu’une toute petite fraction de l’ensemble des buralistes en France soit concernée, vendre des Bitcoins est un pas de plus vers la diversification des bureaux de tabac qui s’adaptent pour suivre les changements de notre société.

Avec l’augmentation constante des prix des cigarettes, du tabac à rouler et des cigares, les bureaux de tabacs doivent faire face à la baisse de leurs ventes, qui auraient diminué de 9,3 % en 2018.

BFM TV rapporte que les taxes sur le tabac ont augmenté de 700 millions d’euros en 2018. Les buralistes ont bien sûr aussi profité de la hausse des prix qui leur ont permis de gagner près de 1,5 milliards d’euros en 2018.

Cependant, la baisse des ventes continue avec des hausses prix prévues en 2019 et 2020. Des centaines de buralistes ferment leurs portes chaque année…

Les crypto-monnaies permettraient-elles aux buralistes d’augmenter leurs chiffres d’affaires ?

Bitcoin et Ethereum font partie des devises virtuelles les plus populaires

Qui n’a pas entendu parler du Bitcoin ?

Il s’agit de la devise numérique la plus importante en termes de capitalisation boursière qui fête cette année ses 10 ans.

Après le Bitcoin, on retrouve le Ripple et l’Ethereum qui occupent la 2ème et 3ème place dans le classement des devises les plus populaires.

Une étude du Centre pour la Finance Alternative de l’Université de Cambridge sur l’évolution de l’écosystème des crypto-actifs montre que plusieurs millions de nouveaux utilisateurs ont rejoint cet écosystème depuis 2017.

Cette étude explique que les fournisseurs de services offrent de plus en plus de crypto-monnaies à leurs utilisateurs. Depuis 2017, le nombre de ces fournisseurs de services est passé de 47 % à 84 %.

Pouvoir acheter des Bitcoins chez votre buraliste montre que l’adoption des crypto-devises continue d’augmenter et que la technologie de la blockchain permet à de nombreuses sociétés de se diversifier.

Pour Adil Zakhar, Directeur de la stratégie du groupe KeplerK, ces crypto-monnaies sont les plus connues, mais elles manquent “de proximité avec le grand public”. C’est pour cette raison que proposer des cryptos chez des buralistes remédie à cet obstacle.

“Ceux qui veulent avoir des Bitcoins facilement, sans passer par des procédures difficiles” peuvent désormais le faire explique-t-il. “Quand on veut acheter des cryptomonnaies en ligne, c’est compliqué. Il faut comprendre les notions de clés publiques ou privées, le concept de la Blockchain et éviter les arnaques” ajoute-t-il.

Comment se procurer des crypto-devises chez votre buraliste ?

Depuis le 1er janvier 2019, de nombreux buralistes ont la possibilité de proposer des Bitcoins et des Ethers. À partir du 28 janvier, 200 nouveaux points de vente seront disponibles.

Ces buralistes doivent cependant être équipés de la machine adéquate.

En effet, seuls les buralistes utilisant la solution d’encaissement Bimedia peuvent proposer des crypto-monnaies. Pour proposer cette nouvelle offre, Bimedia s’est associée avec KeplerK, plateforme d’achat de crypto-devises car vous n’obtenez pas de Bitcoins ou d’Ethers directement de votre buraliste.

Vous allez recevoir un ticket sur lequel il y a un code alphanumérique et un QR code que vous allez utiliser sur le site KeplerK pour valider votre ticket et recevoir vos crypto-monnaies sur votre portefeuille ou wallet.

Attention, vous avez 30 jours pour utiliser votre ticket. Cependant, le cours du Bitcoin est celui fixé par le buraliste lorsque vous achetez votre ticket.

Si vous ne disposez pas encore de portefeuille électronique en crypto-devises, vous avez aussi la possibilité d’en ouvrir un chez KeplerK lors de votre inscription.

Sachez également que votre buraliste n’est qu’un intermédiaire qui ne dispose d’aucun agréement officiel de la Banque de France ou de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR).

Ainsi, lors de l’utilisation de votre premier ticket, KeplerK vous demandera quelques renseignements personnels justifiant de votre identité et de votre lieu de résidence pour respecter les procédures d’identification et de connaissance du client (KYC).

La Banque de France ne cautionne pas que les buralistes deviennent des crypto-banquiers

“Nous allons entrer dans un processus un peu plus industrialisé” explique Sylvain Heubert, directeur général de la Confédération des Buralistes de France.

“Cela rentre dans la logique de ce qui a pu se faire avec le compte Nickel. Il y a quatre ans, quand il a été lancé, personne ne s’attendait à ce que les buralistes soient des banquiers”, ajoute-t-il.

Cependant, “aucune convention n’a été signée afin de permettre la vente de Bitcoins dans les bureaux de tabac. Aucun accord n’est par ailleurs discuté ni envisagé sur le sujet” rappelle la Banque de France.

Pour la Banque de France, les crypto-actifs sont des actifs extrêmement risqués avec très peu d’encadrement légal et juridique en France qui “exposent les investisseurs à des risques de perte financière accrus”.

Même opinion du côté de l’AMF et de l’ACPR qui, avec la Banque de France, ont publié un communiqué conjoint alertant les consommateurs sur “les risques associés à un investissement sur ces actifs spéculatifs, peu adaptés aux profils d’investisseurs particuliers non avertis”.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here