Pourquoi analyser le compte de résultat d’une entreprise avant d’investir en bourse ?

0
11976
trading

Au risque de voir le portefeuille subir le dur et brutal rappel à l’ordre d’une perte partielle ou totale des actifs, l’investissement en bourse ne saurait souffrir d’approximation.

L’investissement doit, afin d’écarter pareil scénario, s’entourer d’analyses précautionneuses qui arment l’investisseur et lui donnent les moyens d’anticiper et tirer avantage de toutes les possibilités qui se dessinent à travers les chiffres.

L’analyse financière est une sorte de pêche à l’information qui consiste à évaluer l’entreprise pour laquelle on nourrit un intérêt au travers de ses états financiers.

Les comptes de résultats sont l’un des documents comptables les plus importants dans l’analyse financière d’une entreprise. Celui-ci termine ses analyses financières par le résultat net de l’entreprise qui correspond à ses performances économiques pour une période considérée.  Il renseigne tant sur les revenus, charges et bénéfices ou pertes découlant de l’exploitation.

Décomposition du compte de résultat

Les successives étapes de l’élaboration du compte de résultat sont appelées des soldes intermédiaires de gestion et se présentent comme suit :

Chiffres d’affaires
– Coût des articles et produits vendus
= Marge ou résultat brut(e)
– Charges externes d’exploitation
(compris les frais administratifs, commerciaux et de recherche et développement)
Valeur ajoutée
– Charges d’exploitation
+ Produit d’exploitation
Résultat opérationnel ou d’exploitation
– Charges et intérêts financiers
Résultat courant ou bénéfices avant impôts
– Impôts sur les bénéfices
Résultat net

 

Le compte de résultat des sociétés cotées en bourse est d’ordinaire produit par l’entreprise elle-même et publié à l’attention de ses actionnaires et potentiels futurs investisseurs.

Bien que la législation prévient contre la diffusion de fausses informations économiques, il est de l’intérêt de l’entreprise et de ses dirigeants de toujours en dresser un tableau positif qui ne dissuadera pas l’investissement ou n’entamera pas la confiance des actionnaires.

Il est donc de la responsabilité du futur investisseur d’aller à la quête de la véritable information avant toute décision d’investissement.

Il est opportun de préciser que le résultat net, qui est le résultat au terme d’un exercice de compte, ne correspond pas aux revenus de l’entreprise, mais plutôt le bénéfice ou dividende qui peut être reversé aux actionnaires. Les revenus de l’entreprise correspondent plutôt au chiffre d’affaires net après exercice et sans déduction d’aucune charge.

Il existe d’autres outils financiers d’évaluation des performances d’une entreprise avant l’investissement.

Autres outils d’analyse financière et de performance des entreprises

businessLe résultat net obtenu grâce au compte de résultat et d’autres soldes intermédiaires de gestion donnent accès à des outils financiers tels que le Bénéfice par action (BPA), le retour sur investissement (ROI), ou encore le taux d’investissement.

Alors que le BPA correspond à la division du résultat net par le nombre d’actions, le ROI lui analyse la performance financière de l’entreprise en soustrayant des gains ainsi rapportés par le résultat net, les investissements engagés et en multipliant le résultat ainsi trouvé par l’inverse du montant des investissements.

La valeur de liquidation et la valeur d’exploitation sont également des indicateurs financiers très révélateurs de l’état de santé l’entreprise; ils sont par exemple recommandés par la banque du Canada.

Dans l’ensemble, la qualité d’un investissement est fonction de celle des analyses menées à propos de l’actif. Le choix du compte de résultat est celui d’un outil d’analyse financière multicritères, des soldes intermédiaires et celui qui vous permet de ne faire l’impasse sur aucune information susceptible d’influer sur les résultats et prévisions.

 

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here