Les français aiment encore payer avec de l’argent liquide

3
2169
portefeuille

Selon un sondage Ifop pour la société de transport de fonds Brink’s et dévoilé ce 12 avril, le moyen de paiement préféré des Français pour les petits paiements reste le cash. En effet pour 93% des personnes interrogées les espèces constituent une méthode de paiement pratique, sûre et facile à utiliser.

Cash : les français aiment sortir leur portefeuille pour payer avec de l'argent liquide

Disparition inéluctable du cash?

Pourtant le mouvement général est la diminution des paiements en espèces :

  • pour les petits montants le paiement sans contact avec les cartes bancaires fait l’objet d’une communication active de la part de l’exécutif, des opérateurs bancaires et de certains commerçants. Cette tendance du “sans contact” n’en est qu’à ses débuts et le paiement à l’aide des smartphones va surement se développer de façon exponentielle ces prochaines années
  • pour les montants plus élevés, le paiement par carte bancaire prend le relais. Le paiement par chèque étant amené a disparaître comme c’est le cas dans plus en plus de pays.
  • d’autre part, pour beaucoup, l’argent liquide est accusé de faciliter les fraudes et des transactions plus ou moins opaques.  Le gouvernement a ainsi annoncé il y a peu vouloir limiter à 1000 euros au lieu de 3000 les règlements en “cash”.

Les français ne veulent pas d’une disparition totale de l’argent liquide

Mais cette étude montre quand même que les français sont vraiment attachés aux espèces :

  • 25% d’entre eux les utilisent tous les jours
  • 40% des sondés menacent même de changer de commerçant si ce dernier n’accepte plus les espèces
  • en moyenne, Français ont dans leur porte monnaie un peu plus de 42 euros en pièces et en billets
  • enfin, pour 88% des gens, le côté pratique de l’argent liquide permet également de faire face aux imprévus.

Longue vie au cash !

3 COMMENTAIRES

  1. De même que les personnes âgées, très nombreuses dans la population française, restent attachées aux paiements par chèques bancaires, ne faisant pas confiance aux cartes de paiement ou n’en comprenant pas le fonctionnement (oubli fréquent du code secret et blocage, par exemple), de même les français en général se méfient de ces cartes à puce, toujours plus perfectionnées, pour les petits paiements. Ainsi en est-il du système de carte “sans contact” qui certes est rapide et permet de payer des achats inférieurs à 20,00 €, mais dont la sécurité de transmission des données, même si l’opération s’effectue en milli-secondes, n’est pas à l’épreuve des applications mobiles qui ont fleuri, notamment sur smartphones, et qui sont capables d’intercepter dans un rayon d’une trentaine de mètres, à l’insu du porteur de ce type de cartes, toutes les données confidentielles y compris le code figurant au verso.
    Il faut cependant savoir, que pour ces cartes (ex : Visa), d’un genre nouveau, et dites “sans contact”, il est possible à chacun, s’il n’a pas sollicité ce service “sans contact” (ce qui est le cas de votre serviteur), de se rendre dans son agence bancaire et d’en demander au guichet, la “désactivation” : ça prend à peine une minute, et la carte à paiement différé (toujours ex : Visa), retrouve ses fonctions habituelles mais la fonction “sans contact” , ne pouvant plus ainsi être piratée ou utilisée immédiatement en cas de perte.

  2. Bonjour

    Au risque de déplaire et d’être “politiquement incorrect”, la pression fiscale étant tellement forte en France, et surtout sur nos petits commerçants, je paie volontairement en espèces tout ce que je peux, et si le commerçant veut les “passer à l’as”, cela ne me dérange pas. Hors de question pour moi de faire du paiement qui risque de piéger un commerçant. De plus je n’ai pas du tout envie que l’état puisse connaitre mes types de dépenses.
    Je relis toujours 1984 et nous y sommes de plus en plus, alors autant ne pas faciliter le travail de Big Brother !

  3. Bonjour,

    Je ne pense pas que les paiements en cash disparaîtront de si tôt mais il est certain que de plus en plus de transactions s’effectuent (et s’effectueront) par carte bancaire et par carte de crédit.

    Les chèques, quant à eux, ont déjà disparu en Belgique et je pense qu’ils suivront la même procédure en France.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here