Associated Press prévoit de lancer une plateforme NFT de photo basée sur Polygon

0
0

Associated Press planche actuellement sur le lancement d’une plateforme NFT de photographie basée sur Polygon. L’offre se compose entre autres d’oeuvres primées et sont signées par des photojournalistes d’AP.

Des photographies numériques primées

L’Associated Press (AP) va très prochainement lancer une plateforme NFT rassemblant des photographies prises par leur photojournalistes. Les photos porteront sur des sujets divers comme l’espace, le climat ou la guerre et seront mises en vente sur la plateforme à partir du 31 janvier. À noter que la plateforme NFT a été construite par Xooa, une fondation blockchain spécialisée dans la création de marketplaces NFT.

L’agence de presse a également annoncé qu’un « Pullitzer Drop » allait être programmé toutes les deux semaines. Des photographies lauréates du prix Pullitzer seront ainsi publiées et mises en vente sur la plateforme sur cette période. Chaque NFT intégrera les métadonnées de sa création (date, heure, lieu, etc.), de quoi ravir les collectionneurs.

L’AP prévoit également d’inclure Fortmatic, Binance et Coinbase dans sa liste de solution de paiement dans un futur proche.

Des crypto-monnaies comme moyens de paiement

Disponibles pendant plusieurs semaines et à des prix variés, les œuvres numériques NFT seront accessibles sur le réseau Polygon. Les transactions sur la plateforme se feront via une carte de crédit/débit, avec l’Ethereum (RTH) ou par MetaMask. L’AP prévoit également d’inclure Fortmatic, Binance et Coinbase dans sa liste de solution de paiement dans un futur proche.

Les fonds collectés lors des ventes des photographies NFT seront ensuite réinvestis dans le financement du journalisme de l’agence de presse. Rappelons que ce n’est pas la première fois que l’AP s’intéresse à la technologie Blockchain. En octobre de l’année dernière, elle s’est déjà associée à Chainlink Labs pour une vérification cryptographique des données de l’ensemble de ses membres. En 2020, elle a également utilisé de la crypto-monnaie ( Ethereum et EOS) pour la publication des résultats de l’élection présidentielle.