Assurances : une année 2020 marquée par une vague de résiliations

0
229
concept de contrat résilié

Forcément marquée par la crise sanitaire, l’année 2020 a été celle de la hausse des résiliations des contrats d’assurance. Avec en tête d’affiche les assurances auto et habitation. Si le nombre de sinistre a été globalement en baisse, le montant des polices d’assurance pourrait néanmoins augmenter sur 2021. Ensemble, nous allons tenter d’expliquer pourquoi.

Les difficultés financières : premier élément de rupture du contrat d’assurance

Selon une étude du site resilier.com, près de la moitié (47 %) des résiliations de contrat d’assurance font écho à des difficultés financières des souscripteurs. Il faut dire que la crise sanitaire n’a pas arrangé les finances d’un grand nombre de ménages. Le confinement, couplé au déploiement massif du télétravail a contribué aussi à limiter les déplacements. Les restrictions des loisirs et des déplacements sont aussi des variables explicatives de cette hausse des ruptures de contrat d’assurance. Résultat : un grand nombre de ménages ont parfois revendu leur seconde voiture.

Une situation qui pourrait perdurer en 2021. Car si certains assureurs ont fait le choix de geler les tarifs pour 2021, cette démarche pourrait ne pas être suivie par la totalité des acteurs de l’assurance. Les experts prédisent même une hausse de l’ordre de 3 % des contrats d’assurance auto et d’assurance habitation.

Pour 17 % des personnes ayant rompu un contrat d’assurance en 2020, ce sont les motifs d’insatisfaction ou d’inutilisation du service qui sont invoqués.

Baisse des sinistres et hausse des polices d’assurance : comment expliquer le paradoxe ?

La baisse des sinistres en 2020 : un phénomène réel ? Dans l’inconscient collectif, l’année 2020 s’est traduite par une baisse significative du nombre de sinistres. Avec notamment une disparition quasi totale des accidents de la route pendant les périodes de confinement. Pendant ces périodes, le taux d’accidentologie a effectivement diminué de 75 %. Les vols de voiture ont quant à eux été divisés par 2 (-53 %). Pour le premier confinement, les observateurs estimaient l’économie pour les compagnies d’assurance à 2 milliards d’euros.

Même constat pour l’assurance habitation avec une baisse notable du nombre de cambriolages pendant les périodes de confinement. Le montant des polices d’assurance devraient néanmoins repartir à la hausse pour l’assurance auto mais aussi habitation. Mais alors, comment expliquer ce paradoxe ?

Si la baisse a été visible pendant les phases de confinement, les périodes de déconfinement se sont quant à elles traduites par une hausse flagrante du nombre de sinistres. Un phénomène particulièrement visible en ce qui concerne les sinistres routiers. Avec par exemple une hausse de 79 % du nombre de kilomètres parcourus et une augmentation la mortalité de 99 % enregistrée entre mars et avril 2020. En raisonnant sur l’année complète, le nombre de sinistre a néanmoins diminué. Mais dans des proportions moins importantes que certains veulent le faire croire. Sur l’année, cette baisse du nombre de sinistres aurait permis

En réalité, il est possible de voir une baisse du nombre de sinistres conjuguée à une hausse des montants de polices d’assurance. Tout dépend de nombreux autres paramètres.

Quels critères justifient l’augmentation pour 2021 ?

Le nombre de sinistres n’est finalement qu’une variable parmi d’autres. Ici, nous allons voir certains paramètres explicatifs de la hausse des prix en 2021. Pour les assurances auto, il semblerait que la hausse des prix soit surtout motivée par les paramètres suivants :

  • L’augmentation du coût de la responsabilité civile sur les accidents graves
  • L’abandon du projet de loi sur la fin du monopole des constructeurs sur les pièces détachées
  • La hausse du malus écologique qui engendre un repli vers le neuf et vers des voitures d’une valeur plus élevée
  • Explosion du véhicule électrique avec des coûts de réparation moyens plus élevés

A y regarder de plus près pour l’assurance habitation, un certain nombre de paramètres expliquent aussi la hausse sur l’année 2021. Les assureurs avancent notamment la forte hausse du nombre de dégâts des eaux en 2020 (+ 10 % par rapport à 2019) mais aussi l’explosion du nombre de tempêtes sur le premier semestre de l’année passée. Le facteur climatique serait donc la principale cause de la hausse des montants des polices d’assurance pour 2021.

Comment baisser le coût de son assurance en 2021 ?

Comment baisser le coût de son assurance en 2021 ?Pour faire baisser le coût de son assurance habitation, la première chose à faire reste de comparer les offres. En utilisant par exemple des comparateurs de prix. Des sites comme Lelynx.fr ou Lesfurets.com sont très efficaces pour comparer les tarifs en quelques clics. Il est aussi possible de privilégier une compagnie d’assurance qui a pris le partie de ne pas augmenter ses tarifs en 2021. Sur les 12 plus grandes compagnies d’assurance, seules 2 ont fait ce choix : Matmut et MAIF.

Pour mieux comprendre comment faire baisser le coût de son assurance, il est important de maitriser les paramètres qui font varier le coût de l’assurance. Dans le cadre de l’assurance automobile, l’utilisation du véhicule ou encore son lieu de stockage (garage fermé, rue…) sont des variables clés. Pour une assurance automobile, si l’usage du véhicule change, il sera conseillé d’opter pour une assurance au tiers ou même au kilomètre. Permettant au passage de réaliser des économies intéressantes pour le souscripteur.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here