Banques : le gouvernement flamand injecte 2 MdsE de plus dans KBC

0
327

KBC fait le point sur sa situation, après le plongeon de son cours de bourse dernièrement et les multiples rumeurs qui ont circulé. La banque belge précise avoir entièrement liquidé la valeur des CDO (mezzanine) dans lesquelles il avait investi (ne retenant plus que les tranches super-senior). D’autres mesures ont été prises en vue de recentrer davantage les activités sur les marchés domestiques, de comprimer les coûts et de réduire le risque de marché. En outre, la base du capital sera encore renforcée davantage par une émission de capital de base non dilutive d’un montant de 2 Milliards d’Euros, qui sera entièrement souscrite par le gouvernement flamand (la qualification comme capital de base doit pour l’heure encore obtenir l’aval de l’organe de contrôle du secteur), avec une possibilité d’injection supplémentaire de capital de base de 1,5 MdE.

Selon André Bergen, CEO du groupe, “Nous avons pris la décision mesurée de mettre à zéro tous nos investissements en CDO sans statut super-senior, c’est-à-dire le mieux protégé. Simultanément, nous avons aussi pris des mesures énergiques de compression des coûts et de réduction du profil de risque de nos activités. Nous avons pu nous réjouir du fait que nos activités sur nos marchés domestiques que sont la Belgique et l’Europe centrale ont relativement bien résisté. Abstraction faite de l’impact exceptionnel de la crise financière, le bénéfice sous-jacent s’inscrit à 2,2 MdsE environ sur l’ensemble de l’exercice, un résultat positif obtenu dans des conditions particulièrement difficiles. La position financière du groupe demeure solide, surtout à la suite de l’accord conclu ce matin sur une transaction supplémentaire non dilutive de renforcement du capital”.

Cependant la perte nette enregistrée au dernier trimestre aboutit à une perte globale pour l’ensemble de l’exercice de – 2,5 MdsE environ.

L’accord conclu ce matin avec les autorités flamandes permettra à KBC de préserver pour le pôle banque un ratio Tier 1 de 10,5% environ (dont 8% core Tier 1). Les conditions de cette transaction sont similaires à celles de l’émission de capital de base conclue avec l’État belge en décembre 2008. De plus, un autre accord a été conclu sur la possibilité de mise à disposition d’un montant de capital de base supplémentaire de 1,5 MdE. Au besoin, KBC pourra faire appel à cette facilité pour maintenir son capital à un niveau adéquat dans le futur.

Les chiffres définitifs seront présentés le 12 février 2009.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here