Quels sont les concurrents du Bitcoin ? Focus sur l’Ether, le Ripple et le Litecoin

0
1378
Crypto-monnaies : Bitcoin, Ethereum, Ripple, Litecoin

En tant qu’investisseur s’intéressant à la classe d’actifs des crypto-monnaies, il est difficile de passer à coté des Bitcoins ! C’est en effet la 1e devise virtuelle a avoir été lancée en 2008. Actuellement, c’est la crypto-devise la plus connue, la plus répandue, la plus acceptée et la plus tradée sur les marchés.

D’autres devises digitales ont fortement attiré l’attention des investisseurs depuis quelques temps car elles ont démontré qu’elles pouvaient proposer des solutions différentes de celles du système Bitcoin tout en utilisant la technologie blockchain.

Parlons de l’Ether, du Ripple et du Litecoin qui font partie des tops 5 des monnaies virtuelles ayant la plus grosse capitalisation boursière.

L’Ethereum et les contrats intelligents

ethereumL’Ethereum, lié à sa crypto-monnaie nommée « Ether » (ETH), est un système créé par Vitalik Buterin et lancé en juillet 2015. Alors que le système Bitcoin ne sert qu’à supporter sa monnaie, aussi nommée Bitcoin, et à proposer un système de paiement décentralisé, le système Ethereum va plus loin avec la mise en place de « smart contracts », ou « contrats intelligents ».

Les contrats intelligents représentent des contrats totalement décentralisés dont le résultat prédéterminé se déclenche automatiquement lorsque certaines conditions sont remplies (ou lorsqu’elles ne le sont pas) sans aucun tiers comme des banques ou des institutions financières. La programmation des contrats intelligents se fait avec Solidity et est « turing-complete ». Grâce à ce langage de programmation spécifique et intégré à la blockchain, n’importe qui peut rédiger des contrats autonomes autant que des applications décentralisées, ou DApp.

Ces contrats sont utilisés dans le but de permettre des transactions plus sûres avec des coûts associés plus bas. Plus rapide que le celui du Bitcoin, le système Ethereum crée un nouveau bloc toutes les 15 secondes, contre 10 à 40 minutes avec le Bitcoin.

Logiquement, plus le temps de création d’un bloc est court et plus les transactions seront rapides, attirant ainsi de plus en plus d’utilisateurs tout en améliorant l’acceptation mondiale du réseau Ethereum

Le fait que les contrats soient indépendants, qu’ils excluent toute participation humaine et qu’ils puissent être utilisés dans de nombreux secteurs d’activité économique est un atout indéniable pour la progression du prix des Ethers.

Le Ripple et son réseau de paiement pour les institutions financières

RippleLancé en 2012, ce système (RippleNet) a pour but d’améliorer la structure de paiement mondiale avec des possibilités de paiement plus rapides et plus sécurisées. La monnaie liée à cette « solution de blockchain d’entreprise unique au monde pour les paiements mondiaux » est appelée Ripple (XRP).

À l’inverse du père fondateur des devises 100% numériques offrant un moyen de paiement pour acheter des biens ou des services en ligne ou dans des boutiques physiques ainsi qu’un moyen de transférer de l’argent, le réseau Ripple devrait être considéré comme un système de paiement dédié aux institutions financières (comparable au système SWIFT).

Les paiements Ripple sont censés être plus rapides qu’avec d’autres crypto-devises. En effet, ils sont réglés en seulement 4 secondes, contre environ 2 minutes pour les transactions Ether et environ 1 heure avec Bitcoin. La blockchain liée au Ripple peut également supporter un plus grand nombre de transactions par seconde comparé aux autres crypto-devises : près de 1 500 alors que l’Ethereum en traite 15 et le Bitcoin entre 3 et 6.

On dit souvent que le Ripple est une monnaie numérique centralisée car une grande partie des jetons créés sont détenus par Ripple Labs. Actuellement, Ripple compte plus de 100 entreprises clientes, parmi lesquelles de grandes institutions financières comme Santander, Standard Chartered, UBS, la Bank of Tokyo-Mitsubishi, BBVA, Crédit Agricole, American Express, Unicredit, etc. Avec autant de grandes banques et institutions financières utilisant le réseau, il est possible qu’elles aient un (trop ?) grand pouvoir de contrôle sur Ripple – d’où le côté centralisé de cette devise.

Le Litecoin et les micro-paiements

LitecoinComme l’ensemble des devises numériques que nous avons évoquées, les transactions faites avec le Litecoin ne nécessitent pas d’intermédiaires. C’est en octobre 2011 que cette crypto-monnaie a été développée et lancée par Charles Lee – ancien employé de Google, qui travaillait à la création d’un Bitcoin offrant une taille de bloc plus grande avec des coûts de transactions plus faibles. Le Litecoin a donc été créé comme une solution de paiement alternative à celle offerte par le système Bitcoin – il provient d’ailleurs du code de base du Bitcoin.

Par exemple, le temps de confirmation par transaction est 4 fois plus rapide avec le Litecoin qu’avec le Bitcoin : 2,5 minutes contre 10 minutes. C’est l’une des raisons qui fait que le Litecoin devient de plus en plus la méthode de paiement préférée pour les achats en ligne ou les transactions faites avec de plus faibles montants en général. Le potentiel de croissance pour ces transactions quotidiennes fait du Litecoin une l’option davantage recherchée par les commerçants car elle semble plus efficace, plus rapide et moins chère pour les utilisateurs.

Avec l’utilisation de l’algorithme Scrypt, le Litecoin génère des blocs plus rapidement que le système Bitcoin et sa codification SHA-256. C’est ainsi que  ses temps de confirmation des transactions s’en trouvent accélérés. Autre différence importante  : le nombre total de coins  est 4 fois plus élevé que celui du Bitcoin : 84 millions contre 21 millions.

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur ce qu’est une crypto-devises, consultez notre article : Crypto monnaies : Tout savoir sur ces monnaies 2.0 encore appelées « monnaies virtuelles »

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here