Citigroup redoute la crise grecque

0
316
Logo Citigroup

Malgré l’avancement des négociations entre la Grèce et ses partenaires financiers qui a redonné une lueur d’espoir quant au rétablissement de l’économie locale, la banque de dépôt Citigroup a préféré opter pour la prudence. La firme américaine continue à baisser son niveau d’exposition aux risques liés à la crise grecque. L’établissement vient d’annoncer la fermeture de la moitié des bureaux de représentation de sa filiale dans le pays. La dernière banque multinationale encore présente dans cet État ne maintiendra que ces agences à Thessalonique et à Athènes. Cette décision coûtera leur poste à cent soixante-dix employés de l’entreprise.

Le PDG, Vikram Pandit avance comme argument que la société financière a enregistré une forte baisse de ses activités sur le marché hellénique depuis le début de ce problème qui gangrène l’économie de l’Europe tout entière. Ce responsable confie que Citigroup, contrainte de s’adapter à la réalité se concentrera désormais sur les cartes de crédit, les produits financiers et l’investissement.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here