Comment expliquer la tendance haussière sur Ethereum ?

0
154

L’année 2021 pourrait être celle des cryptomonnaies. C’est en tous cas l’analyse de nombreux spécialistes. Après les derniers jours de l’année 2020 et les premiers de l’année 2021, difficile d’aller contre cette tendance. Avec, entre autres, un Ethereum qui semble capable de retrouver son plus haut niveau historique. Au travers de cet article, nous allons nous intéresser à quelques facteurs explicatifs de cette hausse vertigineuse. Avec en toile de fond, son grand frère, le Bitcoin, véritable baromètre du monde des cryptomonnaies. Mais également et surtout, grâce à l’écosystème Ethereum, en pleine mutation.

2021 : La cryptomonnaie s’oriente sur le grand public

2021 : La cryptomonnaie s'oriente sur le grand public Si des projets comme celui du Bitcoin ou de l’Ethereum sont loins d’être des projets confidentiels, ils sont restés pendant de longues années la chasse gardée de quelques investisseurs. Aujourd’hui, investir dans les cryptomonnaies ne semble plus être le privilège d’une poignée d’investisseurs chevronnés. Et les géants du numérique l’ont bien compris, à l’instar de Paypal qui déploiera tout au long de l’année 2020, son protocole d’utilisation des cryptomonnaies. Le leader mondial du paiement en ligne entend à terme offrir la possibilité à plus de 350 millions d’utilisateurs de payer, stocker, acheter ou revendre des monnaies virtuelles. Une véritable révolution.

Ces derniers jours, les monnaies virtuelles connaissent des fortunes différentes. Citons simplement Bitcoin qui s’envole depuis plusieurs semaines ou encore Ripple, en proie à de très larges difficultés et dont la survie pourrait dépendre du gouvernement américain. Mais la tendance générale reste quand même à une hausse générale des cours.

L’explosion du cours du Bitcoin et de la DeFi

Le 16 Décembre 2016, le Bitcoin devenait officiellement la première cryptomonnaie à dépasser le seuil des 20 000 dollars (environ 16 500 euros) l’unité. Quelques jours plus tard, le 27 Décembre, la monnaie virtuelle la plus célèbre franchissait le cap des 22 000 euros. A l’heure ou nous écrivons ces lignes, le cours de la monnaie avoisine les 26 000 euros. Le cours du Bitcoin s’est apprécié de près de 40 % en l’espace d’à peine trois semaines.

Ce qu’il est important de comprendre, c’est que le Bitcoin donne le “la” à tout un marché. Son cours a systématiquement une influence sur le cours des autres cryptomonnaies.

La DeFi (finance décentralisée) dont le fer de lance est l’Ethereum est aussi en plein boom. Cet attrait croissant sur l’année 2020 peut aussi expliquer l’envolée de la cryptomonnaie.

Ethereum 2.0

Bien que le Bitcoin soit une variable externe explicative, l’Ethereum dispose aussi d’un environnement interne capable de faire varier sensiblement son cours. Le déploiement de la solution Ethereum 2.0 (Serenity) est également une explication forte à la hausse du cours de la cryptomonnaie.

Composée de plusieurs phases, ce projet aura pour objectif initial (phase 0 : Beacon Chain), d’enclencher le passage de la proof of work (preuve de travail) à la proof of stake (preuve d’enjeu). La phase 1 du projet aura quant à elle pour objectif premier d’accroitre la scalabilité du réseau Ethereum. C’est à dire à rendre l’écosystème Ethereum fonctionnel même avec un accroissement fort du nombre d’utilisateurs. La phase 2 du projet Ethereum 2.0 aura par ailleurs pour objectif principal d’augmenter le nombre de langages disponibles pour le développement de smart contract.

Actuellement, nous sommes au coeur de la phase 0 du projet Ethereum. Le lancement de la phase 0, Beacon Chain le 1er Décembre 2020 semble pour l’heure avoir d’énormes retombées positives sur le cours de la monnaie virtuelle.

La reconnaissance des institutions et des investisseurs privés

Les institutions semblent s’intéresser de plus en plus aux technologies qui sous-tendent les monnaies virtuelles. Les Etats ou les groupements d’états comme l’Union Européenne planchent d’ailleurs sur le sujet de l’émission d’un euro ou d’une monnaie numérique. C’est aussi le cas des initiatives privées avec la Diem de Facebook par exemple. Ces projets favorisent l’exposition des cryptomonnaies. Exposition qui bénéficie par ailleurs nettement aux têtes d’affiche comme Bitcoin ou Ethereum.

D’autres initiatives comme celle du Chicago Mercantile Exchange (CME) ont aussi un impact positif sur le cours de l’Ethereum. En effet, si la plateforme institutionnelle est connu pour ses contrats à terme sur le Bitcoin, les mêmes types de contrat pourront sous peu être disponibles sur Ethereum. Et c’est une donnée que les marchés ont parfaitement intégré.

De plus, ces derniers mois marquent un revirement de paradigme dans la stratégie de nombreux investisseurs. En effet, parmi les très grands fonds d’investissement, on retrouve une part croissante d’investissement dans les cryptomonnaies. Au premier rang desquels, le Bitcoin et l’Ethereum.

En route vers son plus haut niveau historique ?

A son ATH (All Time High), l’Ethereum a grimpé jusqu’à 1 418 $. Selon certains analystes, il pourrait être atteint d’ici Mars 2021. Pourrait ensuite s’enclencher une période haussière comme le connait aujourd’hui le Bitcoin après avoir dépassé son plus haut niveau de cotation.

Le 27 Décembre dernier, Ethereum franchissait pour la première fois depuis Mai 2018, le seuil des 700 dollars l’unité. Le cours flirte aujourd’hui avec la barre des 1 000 dollars. Le projet Ethereum 2.0, associé à l’attrait de plus en plus généralisé pour les cryptomonnaies incitent à penser à une année 2021 placé, entre autres, sous le signe de l’Ethereum.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here