Conseil Bourse : 3 Actions Mèmes à Fuir Absolument au mois de Septembre

0
87
Trading et santé

Les marchés boursiers, notamment aux Etats-Unis, marquent records sur records dernièrement, ce qui incite de nombreux analystes à craindre un plongeon imminent des marchés. C’est d’autant plus vrai que statistiquement, le mois de septembre est le pire de l’année pour les bourses.

L’évolution des actions a été marquée par une certaine irrationalité, et le retour sur Terre pourrait être brutal. Cependant, il y a des actions qui risquent de chuter bien plus que d’autres, notamment celles qui ont progressé sur des bases purement spéculatives.

Dans cette analyse, nous passerons donc en revue 3 actions mèmes à fuir absolument au mois de septembre, en raison de gros risques de plongeon massif.

Action AMC Entertainment

Il n’y a pratiquement aucun facteur fondamental qui joue en faveur d’AMC en ce moment. Les ventes de billets au guichet ont toujours été inférieures de 30 % ou plus à ce qu’elles étaient en 2019, et les ventes de billets ont diminué à un rythme assez régulier depuis 2002. Le PDG Adam Aron a vanté la capacité d’AMC à récupérer des parts de marché pendant la pandémie, mais il oublie que le nombre de cinémas a diminué depuis deux décennies.

Plus précisément, la société a dépensé près de 577 millions de dollars en liquidités au cours des six premiers mois de 2021. Elle est également assise sur une dette d’entreprise de 5,5 milliards de dollars, ainsi que sur 420 millions de dollars de loyers différés, qui devront tous être remboursés en espèces. En d’autres termes, AMC n’a pratiquement aucune chance de rembourser ses obligations, et ses détenteurs d’obligations le savent, c’est pourquoi plus d’un milliard de dollars d’obligations à échéance 2026/2027 combinées sont évaluées à 60 % à 65 % de leur valeur nominale.

L’avis des analystes pour l’action AMC Entertainment

Seulement 5 analystes professionnels suivent l’action AMC Entertainment, et aucun ne recommandent l’achat. Trois d’entre eux affichent un avis neutre, et 2 recommandent de vendre.

Mais surtout, l’objectif de prix moyen affiché par ces analystes est de 8.17$, ce qui implique un potentiel de baisse de plus de 82% par rapport au cours actuel.

Action Robinhood Markets

Action RobinhoodUne autre action ultra-populaire qui devrait être évitée pour le mois de septembre est le courtier en ligne Robinhood Markets.

Bien que la pandémie et la volatilité des marchés qui en a découlé ait occasionné un afflux record de nouveaux clients vers Robinhood, la société s’est attiré les foudres des investisseurs particuliers et des régulateurs américains. Au début de l’année, l’entreprise a dû réduire son activité de trading sur les actions mèmes, car elle ne disposait pas du capital nécessaire pour soutenir une activité de trading accrue. Elle s’est également attirée les foudres des autorités de régulation en raison de la vente de flux d’ordres à des fonds spéculatifs.

De plus, les derniers résultats trimestriels de Robinhood ont montré une forte dépendance aux cryptomonnaies. En effet, les commissions de trading crypto représentaient plus de 50% des revenus de la société au T2. Cela augmente bien entendu le profil de risque de l’action Robinhood.

L’avis des analystes pour l’action Robinhood

Les analystes sont loin d’avoir un avis aussi négatif pour Robinhood que pour AMC. En effet, sur les 13 analystes qui suivent l’action, 7 recommandent d’acheter. Il y en a 5 qui recommandent de conserver, et 1 de vendre. Cependant, il ne faut pas oublier que ces prévisions sont pour un horizon à 12 mois. L’action Robinhood pourrait donc plonger à court terme avant de remonter à plus long terme.

Action GameStop

GME gamestop actionBien que cela reste une action à fuir, le détaillant de jeux vidéo et d’accessoires GameStop affiche plus d’arguments haussiers que les deux actions précédemment étudiées dans cette analyse. Par exemple, la société a pu lever suffisamment de fonds pour rembourser ses dettes et entreprendre ce qui sera probablement un redressement pluriannuel axé sur les jeux numériques. De plus, alors que les ventes dans les salles de cinéma diminuent, le jeu numérique est en pleine expansion, ce qui offre des opportunités de croissance pour GameStop.

Le problème, cependant, est que GameStop va prendre des années pour redresser la situation. Il s’agit d’une entreprise qui s’est construite sur un modèle d’exploitation reposant sur des magasins physiques pendant plus de deux décennies. Au fur et à mesure que les jeux se déplacent en ligne, GameStop sera obligée de fermer des magasins à un rythme régulier pour réduire ses dépenses d’exploitation et essentiellement rétablir sa profitabilité. Bien que GameStop puisse redevenir rentable, sa capitalisation boursière de 15 milliards de dollars ne reflète pas exactement les défis qui l’attendent.

L’avis des analystes pour l’action GameStop

Sur les 6 analystes professionnels qui suivent l’action Gamestop, la moitié recommande de vendre, et 2 affichent un avis neutre. Seulement un analyste conseille d’acheter.

À noter également que l’objectif moyen des analystes pour l’action Gamestop est de 88.33$, soit plus de 55% sous les cours actuels.