Cryptomonnaies : Saisie record de Bitcoin en Chine

0
702

Le mois dernier, dans le cadre de l’affaire du site “Silk Road“, les autorités américaines révélaient la confiscation de près de 800 millions de dollars en Bitcoin. Ce triste record vient d’être largement battu par les autorités chinois avec une affaire encore plus importante. Zoom aujourd’hui sur l’escroquerie “Plus Token”, dont le jugement a été rendu public le 19 novembre 2020.

La plus grande fraude en cryptomonnaies de l’histoire

La plus grande fraude en cryptomonnaies de l'histoire Plus de 3 milliards de dollars. C’est le montant colossal de l’escroquerie Plus Token. La plus grande de tous les temps, impliquant au passage près de 2,6 millions d’utilisateurs, pour la plupart chinois et coréens. Il faut dire que les promesses avaient de quoi attirer un grand nombre d’investisseurs avec des rendements annoncés entre 9 et 18 % par mois.

L’escroquerie, articulée sous la forme d’une pyramide de Ponzi a eu lieu entre Avril 2018 et Juin 2019. Elle implique au total, près de 200 000 Bitcoin. Cela représente près d’1% des Bitcoin en circulation dans le monde.

Si l’image sulfureuse des cryptomonnaies commençait à s’estomper, ces deux jugements rendus successivement par la justice américaine et chinoise poseront encore, à n’en pas douter, de nombreuses questions chez les observateurs et les investisseurs en cryptomonnaies.

Comment fonctionne une pyramide de Ponzi ?

Cette gigantesque escroquerie était en réalité une pyramide de Ponzi. Le système de la pyramide de Ponzi est surtout connu du grand public par l’intermédiaire de l’affaire Madoff. Il s’agit très concrètement de rémunérer les anciens investisseurs qui veulent se désengager avec l’argent fraichement investi des nouveaux arrivants. Ce système, tout à fait illégal peut perdurer longtemps, tant que de nouveaux investisseurs peuvent alimenter la machine. Le déséquilibre se crée alors lorsque les investisseurs souhaitant récupérer leurs gains sont plus nombreux que les nouveaux entrants.

Dans le cas de “Plus Token”, la plateforme demandait un premier virement minimum de 500 dollars dans un portefeuille virtuel. Chaque nouvel entrant pouvait également prétendre à un bonus dès lors qu’il recrutait d’autres personnes. En plus des rendements annoncés, déjà très alléchants. C’est par ce système très simple de la pyramide de Ponzi que la fausse plateforme a recruté plus de 2,5 millions de membres.

La machine, bien huilée se grippe en Juin 2019 lorsque certains investisseurs commencent à se plaindre des difficultés rencontrées pour récupérer leur investissement et leur plus-value. Les masques tombent et bien que l’information soit rapidement démenti, la chute de Plus Token est proche. Quelques jours plus tard, le site est mis hors ligne. Les escrocs se volatilisent dans la nature avec plus de 4 milliards d’euros.

Suite à l’écroulement de l’empire Plus Token, les autorités chinoises ont rapidement mis en oeuvre toutes les mesures pour retrouver les auteurs présumés de l’escroquerie. Près d’un an après la disparition du site, une centaine de personnes ont été arrêtées. Des peines de prison ferme ont été prononcées, jusqu’à 11 ans. Si l’affaire se dénoue, certaines zones d’ombres persistent. Les investigations continuent pour l’heure de lever le voile sur toute cette affaire.

Cryptomonnaies : Comment éviter les arnaques ?

Cryptomonnaies : Comment éviter les arnaques ? De nombreux projets de monnaies virtuelles sont en réalité encore des escroqueries. Certains porteurs de projet peu scrupuleux n’hésitent pas à jouer sur la complexité du produit pour attirer des investisseurs peu regardants. Eviter les escroqueries sur des projets de monnaies virtuelles, c’est donc avant tout se renseigner sur les porteurs du projet.

Il est important de garder un regard critique sur le parcours et de facto la légitimité des porteurs de projet à proposer une nouvelle monnaie virtuelle ou une nouvelle plateforme. Si vous investissez sur un nouveau projet de crypto-monnaie, il est aussi extrêmement important de comprendre le fonctionnement de celui-ci. 

Les promesses de rendement trop alléchantes sont aussi à considérer avec la plus grande précaution. Cela peut souvent cacher un système d’escroquerie. L’autorité des marchés financiers (AMF) met par ailleurs en ligne une liste noire des plateformes à éviter pour l’achat de cryptomonnaies. Ces listes sont consultables pour les cryptomonnaies mais aussi d’autres actifs comme le trading Forex.

Si vous souhaitez acheter Bitcoin, les courtiers en ligne comme eToro vous permettront d’éviter les arnaques. Pour contrôler au mieux les courtiers, la plupart sont régulés. Cela est évidemment un gage de sérieux et de qualité pour les investisseurs.

Dans le cadre de eToro, le courtier est régulé par plusieurs organismes de contrôle à travers le monde. Attention donc lors de votre choix, car certains courtiers en ligne ne sont pas aussi fiables.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here