Optimisation fiscale : comment et pourquoi défiscaliser ?

0
4953
défiscalisation

Défiscaliser, c’est,  en fonction de son profil et de ses buts,  opter pour le ou les dispositif(s) le(s) mieux adapté(s). La défiscalisation a pour corollaire la volonté principale de réduire son impôt. Mais ce n’est pas là sa seule motivation :  on peut vouloir défiscaliser afin de devenir propriétaire, de préparer un complément de retraite ou effectuer des placements financiers.

La plupart des contribuables font de la défiscalisation, le moyen de réduire leur impôt. A cet égard, l’investissement immobilier locatif est l’un des moyens privilégiés  pour amoindrir le coût des frais fiscaux. Il existe cependant tout un foisonnement de dispositifs, avec chacun leurs spécificités, et la difficulté est  d’opter pour celui  convenant le mieux à sa situation parmi  les lois Malraux,  Pinel, Bouvard, le statut de loueur en meublé non professionnel ou professionnel, ou la loi monuments historiques.

Chacun d’eux dispose d’un fonctionnement qui lui est propre, d’ avantages fiscaux différents, de conditions d’éligibilité particulières, et seule une simulation est susceptible de permettre d’exercer la bonne option.

Par ailleurs, la vie n’étant pas un long fleuve tranquille, des événements peuvent survenir et avoir des répercussions sur les proches : décès, chômage, longue maladie,  handicap Dans ce cas, la protection familiale s’exercera en privilégiant certains types d’investissements, l’investissement immobilier locatif permettant  en même temps de réduire son impôt, de mettre ses proches à l’abri et de se constituer un patrimoine, par le fait que chaque crédit immobilier est assorti d’une assurance décès invalidité qui, en cas de décès du souscripteur, permet à sa famille de devenir propriétaire du bien immobilier sans devoir rembourser le prêt, mais un autre dispositif pourra également protéger efficacement la famille, c’est l’assurance-vie.

Investissement immobilier

L’investissement immobilier locatif est l’un des placements les meilleurs pour ceux qui souhaitent se constituer un patrimoine tout en réduisant leur impôt. Que ce soit l’investissement  à court terme ou à long terme, il existe différentes solutions d’investissement :

  • la loi Pinel, qui  permet de se constituer un patrimoine rapidement tout en réduisant son impôt sur 6, 9 ou 12 ans ;
  • la loi loueur en meublé non professionnel, qui permet d’investir dans l’immobilier, de percevoir des loyers et de se constituer un patrimoine, tout en bénéficiant d’avantages fiscaux (investissement sur le long terme).
  • la loi Bouvard, qui consiste à investir dans une résidence de services et permet d’obtenir une réduction d’impôt étalée sur 9 ans.

Complément de retraite

La retraite étant synonyme de baisse de revenus pour le retraité,  beaucoup préparent dès qu’ils le peuvent  leur retraite afin de percevoir un complément de revenus dès la fin de leur activité professionnelle, minimisant ainsi cette perte de revenus. Il existe pour ce faire plusieurs moyens :

  • l’investissement immobilier locatif (qui génère des loyers) ;
  • l’assurance vie ;
  • fonds de placement.

Succession

Mais les circonstances de la vie font aussi qu’un jour, il faut se préparer à une succession, laquelle peut avoir un impact fiscal important. Il existe des dispositifs juridiques qui permettent d’atténuer les frais de succession. Ainsi, afin de  minimiser l’impact de ces frais,  en cas de décès, beaucoup préparent à l’avance leur succession en ayant recours:

  • aux donations ;
  •  à la création d’une Société Civile Immobilière (SCI) ;
  • au démembrement de propriété.

Critères pour la défiscalisation

L’âge, les revenus, la situation familiale, sont des critères indispensables pour faire le meilleur choix en terme de défiscalisation.

L’âge

Selon l’âge de l’intéressé en effet, certains dispositifs de défiscalisation sont plus adaptés que d’autres.

Pour un jeune célibataire, les solutions de défiscalisation les meilleures consistent à investir à court ou à moyen terme, et certainement pas à long terme, car à cet âge, l’avenir peut être fait de rebondissements entraînant un besoin de liquidités :

  • le mariage ;
  • une naissance ;
  • une mutation professionnelle.

La situation familiale

La situation familiale est également un élément important à prendre en compte dans la défiscalisation, les quadragénaires étant très souvent mariés et ils sont souvent parents. Leur intérêt est d’opter pour des formules  permettant d’éviter l’impôt tout en se constituant un capital :

  • l’assurance vie ;
  • les réductions d’impôts liées aux dépenses d’économie d’énergie (énergies renouvelables).

Quant aux  quinquagénaires, ils  ont généralement une situation professionnelle stable (sauf accidents toujours possibles), une résidence principale en principe payée ou sur le point de l’être,  et des enfants susceptibles d’avoir quitté le foyer familial, bien qu’on observe de plus en plus une tendance inverse, en raison des difficultés de la vie, économiques surtout. Tous les dispositifs de défiscalisation peuvent leur être profitable, cela dépend de leurs conditions de  revenus et de leurs buts. Les retraités optent généralement  pour des investissements à court terme, comme les investissements immobiliers locatifs à court terme, l’assurance vie, les fonds de placement.

Les revenus

En principe, la défiscalisation est indépendante du niveau de revenus. Mais certains dispositifs de défiscalisation sont davantage conçus pour des personnes à hauts revenus, et d’autres au contraire sont ouverts à tout le monde. De nombreux dispositifs de défiscalisation sont prévus pour les  contribuables à hauts revenus, c’est-à-dire dont le revenu net imposable est supérieur à 71 755 € et qui disposent d’une épargne importante nécessaire pour le type d’investissement à réaliser, comme :

  • le dispositif Pinel ;
  • la loi monuments historiques ;
  • la loi Pinel Outre Mer.

D’autres dispositifs bénéficient  à tous, indépendamment des revenus (revenus moyens compris entre 9 691 € et 71 755 € ou hauts revenus au-delà de 71 755 €) et de leur épargne, comme :

  • l’assurance vie ;
  • les fonds de placement ;
  • les Sociétés Civiles de Placement Immobilier.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here