Des vacances bien méritées pour les employés de Coinbase

0
0
coinbase

Pour permettre à ses salariés de relâcher la pression, Coinbase leur offre 4 semaines de vacances. Réparties sur les 4 trimestres de cette année, ces petites pauses devraient les aider à se ressourcer pour ensuite revenir plus productifs.

Les fameuses semaines de recharge

Lundi dernier, Coinbase a annoncé que l’entreprise s’octroyait une pause de 4 semaines. Selon L.J Brock, le directeur des ressources humaines, les salariés doivent faire face à une pression quotidienne. À un certain moment, les longues journées de travail deviennent pénibles et peuvent entraîner un risque d’épuisement professionnel.

La bourse de crypto-monnaies américaine a ainsi décidé de fermer ses portes durant 4 semaines, permettant ainsi à ses salariés de souffler un peu. Ainsi, de courtes pauses d’une semaine chaque trimestre sont prévues cette année. Baptisées « semaines de recharge », ces petites pauses viennent garantir un meilleur rythme de travail, et ce, sur le long terme. À noter que les premières de ce genre ont été mises en place à la fin de 2020 et à la fin de 2021. Les résultats ont été bluffants et les employés ont trouvé le concept efficace. Votre Coinbase avis sur les semaines de recharge? Est-ce qu’il serait intéressant d’importer le concept en France?

Baptisées « semaines de recharge », ces petites pauses viennent garantir un meilleur rythme de travail

Allier praticité et efficacité

Ce n’est pas la première fois que les salariés de Coinbase bénéficient de telles attentions. Rappelons qu’au début de la pandémie, l’entreprise avait déjà anticipé et  permis à leurs employés de travailler depuis leur domicile. À l’époque, Brian Armstrong, le PDG de l’entreprise avait déclaré que cette alternative serait valide jusqu’à ce que les restrictions de quarantaine soient levées.

En mai, Coinbase avait également annoncé la fermeture complète de ses bureaux à San Francisco en 2022. L’objectif étant de poursuivre leur idée de travailler à 90% à distance, une pratique qui a d’ailleurs marché jusqu’ici. Actuellement, la bourse de crypto-monnaie n’a plus de siège officiel, mais dispose tout de même de nombreux bureaux, répartis aux quatre coins du monde.