Devises : le dollar reste sous pression alors que débute une semaine chargée

0
220

Le dollar reste sous pression en ce début de semaine, les opérateurs spéculant sur un relèvement anticipé des taux d’intérêt de la Banque centrale européenne. Alors que le comité de politique monétaire de la BCE se réunit ce jeudi, les investisseurs estiment qu’à contrario, Ben Bernanke, le président de la FED, devrait à nouveau défendre son plan de relance de l’économie américaine devant le Congrès demain et mercredi. Les cambistes semblent donc de plus en plus enclins à jouer le différentiel de taux entre l’Europe et les Etats-Unis. Et ce alors que le Federal Open Market Committee a confirmé le mois dernier son intention de poursuivre le programme de rachat de bons du Trésor à hauteur de 600 Milliards de dollars. Les taux d’intérêt de la Fed sont situés entre zéro et 0,25% depuis décembre 2008. Le billet vert cède en ce moment 0,60% face à l’euro à 1/1,3831 entre banques, sur un plancher d’un mois.

Par ailleurs, l’annonce d’une hausse moins importe que prévue des dépenses des ménages (personnelles et nominales) en janvier tend également à peser sur le dollar. Selon le gouvernement américain, les revenus personnels des ménages US pour janvier 2011 ont augmenté de 1% en comparaison du mois antérieur, contre un consensus de +0,4% seulement. Les dépenses des ménages (personnelles et nominales) aux États-Unis sont ressorties en hausse plus modeste de 0,2% en janvier, par rapport au mois précédent, contre +0,5% de consensus et +0,5% en décembre (révisé de +0,7%).

En outre, le taux d’inflation annuel de la zone euro a été de 2,3% en janvier 2011, contre 2,2% en décembre 2010. Un an auparavant, il était de 0,9%, précise Eurostat.

La monnaie de l’oncle Sam est également sous pression face aux autres devises à l’image de la couronne suédoise qui se négocie sur des plus hauts de 30 mois ou du dollar canadien qui a atteint un sommet de trois ans par rapport au billet vert

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here