Devises : l’Euro sous pression après la BCE

0
294

L’Euro a subi des prises de bénéfices appuyées hier après-midi, perdant 1,2% pour revenir près de 1,36$ après un pic de 1,3862$ mercredi (un sommet depuis 3 mois)… Ce matin, la devise européenne se redresse légèrement, à 1,3638$ (+0,1%). Les investisseurs ont ainsi réagi vivement au discours de Jean-Claude Trichet, président de la BCE, qui a minimisé les risques inflationnistes en Europe, estimant que la hausse des prix actuelle serait temporaire.

Des propos qui ont tranché avec ses précédentes déclarations où M. Trichet avait fait penser au marché qu’une hausse des taux de la BCE était probable dans les prochains mois, pour lutter contre les pressions inflationnistes (+2,4% dans la zone Euro en janvier).

Hier, la BCE a donc maintenu son principal taux directeur à son plus bas niveau historique de 1%, un seuil sur lequel il se trouve depuis mai 2009. La banque centrale ne “modifie pas, pour le moment, son diagnostic selon lequel l’évolution des prix restera compatible avec la stabilité des prix à l’horizon pertinent pour la politique monétaire”, a indiqué son président.

Aujourd’hui, les investisseurs auront aussi les yeux tournés vers Bruxelles, où se tient un nouveau sommet européen consacré à la dette européenne et à la gouvernance de la zone Euro. Selon la presse, Paris et Berlin s’apprêtent à présenter un “pacte de compétitivité” pour dynamiser la région et stabiliser sa monnaie commune. La plupart des analystes ne s’attendent toutefois pas à des coups de théâtre de la part des dirigeants européens.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here