Devises : l’euro reste ferme

0
221

L’euro reste ferme ce mercredi matin à 1,4250/$ entre banques dans un marché toujours instable. La Réserve Fédérale américaine a maintenu la pression sur le dollar en publiant ses minutes hier soir qui dévoilent les échanges de sa dernière réunion monétaire du 15 mars. Lors de ce meeting, les membres de la Banque Centrale américaine avaient débattu notamment des perspectives de politique monétaire à l’issue du programme d’assouplissement quantitatif QE2 de 600 Mds$ prenant fin en juin… Quelques membres votants de la Fed ont évoqué la nécessité d’un plan de sortie cette année. D’autres jugent toutefois toujours appropriée la posture très accommodante de la Fed, peut-être même au-delà de l’année 2011 !

Dans un contexte de reprise économique soutenue aux États-Unis, les membres de la Fed ne s’alarment visiblement pas excessivement des poussées des prix de gros et de l’inflation. Le taux des fonds fédéraux a donc été maintenu au niveau plancher entre zéro et 0,25%, tandis que la Fed a confirmé également son plan quantitatif.

Sur le terrain, les derniers indices US ont soufflé le chaud et le froid à l’image d’un ISM des services américains pour le mois de mars qui est ressorti assez nettement inférieur au consensus de place, à 57,3 contre 59,8 attendu et 59,7 un mois avant. Un indicateur qui traduit donc un ralentissement inattendu de la croissance de l’activité dans les services aux États-Unis, le mois dernier. Toutefois, l’indice demeure sur la barre des 50 et continue donc d’indiquer l’expansion.

L’indice d’activité / production a chuté quant à lui à 59,7 en mars, après 66,9 en février. L’indicateur des commandes nouvelles a régressé à 64,1, contre 64,4. L’indice de l’emploi a baissé à 53,7, contre 55,6 en février.

Rappelons que l’euro reste soutenu par les anticipations de relèvement des taux directeurs de la BCE, peut-être dès ce jeudi, après les avertissements répétés des membres de la banque centrale européenne qui tentent de prévenir toute résurgence de l’inflation sur le vieux continent…

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here