Devises : l’Euro sous surveillance après les défaites électorales de Merkel et Sarkozy

0
314

L’Euro cède un peu de terrain ce matin à 1,4055$ (-0,15%) après les défaites des partis au pouvoir en Allemagne et en France dans des élections locales… La devise européenne est même retombée jusqu’à 1,4020$ dans la nuit sur les marchés interbancaires en Asie.

Ainsi, en Allemagne, le CDU de la chancelière Angela Merkel a perdu ce week-end la majorité dans le Land du Bade-Wurtemberg, qu’il détenait depuis plus de 50 ans, tandis que les Verts ont progressé à la faveur d’un regain de sentiment anti-nucléaire depuis l’accident de Fukushima. En France, l’UMP de Nicolas Sarkozy a encore perdu du terrain aux cantonales, remportées par la gauche et marquées par une montée du Front National sur fond d’abstention record de 56%.

Ces défaites électorales dans deux pays clés pour l’Europe tombent mal, alors que pour résoudre la crise de la dette publique, l’Europe a besoin de leaders bénéficiant d’une forte légitimité, surtout dans les pays du “noyau dur” de la zone. Depuis la semaine dernière déjà, le Portugal n’a plus de gouvernement, après la démission du Premier ministre socialiste José Socrates, mis en minorité par l’opposition sur son plan d’austérité budgétaire soutenu par Bruxelles et la BCE.

Jusqu’à présent, les cambistes ont réagi avec un sang-froid presque étonnant à cette accumulation de tensions au sein de la zone Euro, où un plan de sauvetage du Portugal se profile, après ceux de la Grèce et de l’Irlande l’an dernier. Ce week-end, le pays a refusé l’aide financière proposée par ses partenaires, alors que les taux d’intérêt de la dette portugaise ont atteint un nouveau record historique vendredi, à 7,78% à 10 ans. De leur côté, les agences de notation Fitch et Standard Poor’s ont dégradé la note souveraine de Lisbonne…

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here