Effet de levier: Comment l’utiliser efficacement en bourse?

0
1148

Sur les marchés financiers, l’objectif principal de tout investisseur est de réaliser le maximum de profit en minimisant les risques le plus que possible. C’est pourquoi il cherche toujours à investir dans des instruments financiers qui pourraient lui rapporter beaucoup d’argent. En ce sens, les produits financiers dérivés accolés d’un effet levier (CFD,Futures et options) font l’objet d’une forte demande des investisseurs sur le marché. 

Dès fois, sans même se soucier du risque inhérent des CFD ou des futures, ils y investissent massivement en espérant de grand retour. L’effet de levier est ce qui rend les CFD aussi attractifs auprès des traders. Ils sont nombreux, débutants ou expérimentés à vouloir des CFD avec d’importants effet de levier. Pourtant,il sait qu’autant l’effet de levier est grand autant la position devient risquée.

Investir dans le “leverage” rapporte gros lorsqu’on sait comment utiliser cet outil de façon efficace. Il est clair qu’un débutant qui utilise des leviers assez grands échouera sur les marchés financiers. En effet son manque d’expérience lui sera défavorable. Même des traders assez expérimentés perdent assez souvent en utilisant l’effet de levier. Dans cet article, nous vous proposons des conseils et techniques pour utiliser efficacement l’effet de levier en bourse.

C’est quoi un effet de levier?

L’effet de levier est un outil de trading en bourse ou n’importe quel autre marché financier que les investisseurs peuvent utiliser pour augmenter leur exposition au marché en leur permettant de payer moins que le montant total de l’investissement. Par conséquent, l’utilisation de l’effet de levier dans une transaction boursière permet à un trader de prendre une position plus importante sur une action sans avoir à payer le prix d’achat total.

Généralement, ce sont deux chiffres qui représentent l’effet de levier. Un niveau de levier de 1:200 par exemple signifie que pour chaque euro que vous investissez en tant que capital, vous pourrez échanger avec 200 euros.  Dans ce cas, le pourcentage de fonds propres requis ne correspond qu’à 0,5 % du commerce. Si nous avons un levier de 1:400, le pourcentage de capitaux propres requis est de 0,25 %. Alors que dans un levier de 1:20, il est de 5 %. La capacité de réaliser des bénéfices est également considérablement réduite.

Un autre élément essentiel du trading avec effet de levier est la marge. Bien qu’ils soient interconnectés, l’effet de levier et la marge ne sont pas les mêmes. Alors que l’effet de levier fait référence au ratio du capital des clients par rapport à l’argent emprunté au courtier. La marge est le minimum requis que les traders doivent posséder. Lorsqu’ils utilisent l’effet de levier pour ouvrir une position, ils n’ont pas besoin de déposer la valeur totale du titre négocié. Ils doivent juste fournir une partie du montant total et c’est ce qu’on appelle la marge. En ce sens, la marge est nécessaire pour couvrir une partie ou la totalité du risque de crédit que les traders représentent pour le courtier.

Effet de levier et utilisation: Erreur à ne pas commettre!

Il y a une statistique assez surprenante avec les produits dotés d’effet de levier: moins de 20% des traders réussissent  à en tirer profit . Par exemple, on a mentionné sur CMC Markets, 79% des traders perdent leur argent en négociant les CFD. Pour Admiral Markets, 81% d’investisseurs particuliers ont perdu leur argent sur leur broker lorsqu’ils misent sur des CFD.

En fait, si les effets de levier sont mal utilisés c’est parce qu’il y a des erreurs assez évitables que commettent les investisseurs lors du trading avec effet de levier. La première erreur est la volonté de miser sur des gros effets de levier pour avoir de grand retour. Un effet de levier élevé n’est pas un problème en soi mais sa mauvaise utilisation peut porter préjudice. La deuxième erreur est d ‘utiliser le “leverage” sur des actifs intrinsèquement volatils. La troisième erreur est le manque de diversification du levier.  Les traders concentrent le levier sur un seul type d’actif et à un même montant. La dernière erreur à éviter est le fait d’utiliser uniquement l’effet de levier pour trader sur les marchés. 

Techniques simples pour mieux utiliser l’effet de levier

Avant de vous présenter les techniques simples pour bien profiter de l’effet de levier, il est important que vous fassiez un examen psychologique sur votre profil de trader. Nous vous demandons de vous poser ces questions avant de partager avec vous ces techniques assez simples:

  • Votre stratégie est-elle risquée ?
  • Quels sont les instruments que vous négociez ?
  • Quelle est leur volatilité historique ?
  • Quelle est votre durée moyenne de détention ?
  • Avez-vous recours à des opérations de couverture ?
  • Disposez-vous de fonds de réserve ?

Déterminez le niveau de risque de votre position

Quand vous positionnez à la hausse ou à la baisse d’un instrument financier, vous devez être sûrs d’avoir fait le bon choix et que les risques de pertes sont déjà calculés . Ensuite, vous devez contrôler le degré de volatilité de l’actif sur lequel on investit.  Par exemple, l’action Tesla est une des plus rentables sur le marché cette année, mais son niveau de fluctuation est beaucoup trop élevé pour le considérer dans une stratégie de trading avec effet de levier. 

En général, il y a deux types de risques que tout trader est appelé à contrôler avant d’investir dans un CFD d’actions avec effet de levier. Le premier est que l’effet de levier fait face au risque de l’instrument. Plus l’instrument est risqué, plus le levier le serait ! En second, on doit ménager le levier avec la tendance des marchés. Si on arrive pas à mesurer l’évolution de la conjoncture (maccroéconomique et politique), on ne saurait maîtriser les risques du levier. 

Choisir les instruments financiers moins volatils

La volatilité d’un actif devrait être un élément de répulsion quant à l’utilisation du levier. On ne pourrait pas maîtriser l’effet de levier avec un action qui fluctue presqu’à chaque instant sur le marché. C’est pourquoi les courtiers exhortent les investisseurs de faire très attention lorsqu’ils misent sur les CFD de cryptomonnaies. Ils connaissent leur degré de volatilité et l’imprévisibilité de ces actifs. 

Définir un stop loss en cas d’incertitude 

Lorsque vous opérez, vous devez toujours avoir un point de sortie au cas où les choses ne se passeraient pas comme vous le pensiez et ainsi protéger votre capital. La Stop Loss est un point d’achat ou de vente (selon que l’on est long ou court) où elle fonctionne automatiquement lorsque le prix dépasse ce niveau. Fondamentalement, la Stop Loss est le point où le marché vous a enlevé votre raison et où vous assumez votre perte.

Tout d’abord, elle vous apporte la tranquillité d’esprit, la sécurité et c’est là que vous contrôlez vos risques. De cette façon, les pertes seront contrôlées, cela peut vous donner de petits désagréments, mais ce qui est sûr à 100%, c’est que cela évitera votre ruine. Sans Stop Loss, vous allez vous ruiner, vous ne pouvez pas en douter

Établir des opérations de couverture

Ne pas mettre les œufs dans un seul panier pour diminuer l’ampleur des pertes. Votre portefeuille doit être assez diversifié. Il doit été diversifié en actifs financiers mais tout aussi au niveau d’effet de levier. Le panier idéal est celui d’une parfaite hétérogénéité. 

Disposez de fonds de réserve 

C’est en fait le premier conseil pour réussir en bourse: disposer d’un fonds de réserve. Il est encore plus important avec l’effet de levier car les risques sont un peu élevés . Faites en sorte que l’argent investi en levier ne fait pas partie de votre epargne d’urgence. Après si vous tenez réellement au marché boursier et que vous ne souhaitez toujours investir; ayez un fonds réservé au cas où vous perdez tout en effet de levier. 

A votre tour!

Après vous avoir présenté de nombreux astuces pour utiliser efficacement l’effet de levier. La décision est à vous. Ce sont que des conseils! Vous êtes le seul à connaître votre profil d’investisseur mais gardez toujours en tête: l’effet de levier est un outil risqué, on doit toujours chercher à l’adapter à son niveau d’expérience. 

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here