Faut-il placer son épargne dans du crowdfunding ?

0
0
crowd funding

Il y a quelques années, le concept de financement participatif (crowdfunding) est apparu. Depuis, les investisseurs, notamment les particuliers, ont la possibilité de financer des projets de création diverse soutenus par des entrepreneurs et autres. Utiliser le crowdfunding : bonne idée ?

Qu’est-ce que le crowdfunding ?

Le crowdfunding est devenu l’un des moyens les plus utilisés pour financer un projet ou la création d’une entreprise. Aujourd’hui, ce concept financier est un phénomène mondial qui génère des milliards de dollars de dépenses par an. À cet effet, il constitue une option d’épargne très intéressante.

Le crowdfunding ou financement participatif est une plateforme qui permet d’investir dans une entreprise en échange de récompenses et de rendements. Dans le cas du financement participatif, les investisseurs sont des particuliers qui n’ont pas les moyens ou l’expérience nécessaires pour financer un projet. Ce financement est très différent des prêts bancaires traditionnels. En effet, ces derniers sont destinés aux personnes qualifiées, avec des projets financièrement viables.

En revanche, les prêts bancaires n’offrent pas de rendement. Le crowdfunding se fait à travers des sites et applications comme euodia.fr. Le concept consiste à récolter des fonds auprès d’un plus grand nombre de personnes, en leur proposant des avantages en échange de l’argent qu’ils investissent.

Comment marche le financement participatif ?

Le principe du crowdfunding est simple. Il s’agit de réunir l’argent pour financer une entreprise ou un projet en particulier en mettant en relation les investisseurs et les initiateurs. En effet, il faut bien comprendre que les entreprises qui font appel au crowdfunding n’ont pas forcément besoin d’argent.

Elles cherchent seulement à financer leurs projets en passant par un canal qui leur paraît plus intéressant. Ainsi, pour motiver les investisseurs, le ou les entrepreneurs qui lancent le projet proposent des contreparties financières à chaque don. Ce type d’épargne peut très vite devenir rentable pour ceux qui investissent leur argent.

Quels sont les types de crowdfunding ?

On peut distinguer plusieurs formes de crowdfunding :

  • Le financement participatif. Le financement participatif est le type de crowdfunding le plus utilisé. Il s’agit d’un site ou plateforme qui permet aux entrepreneurs de présenter leurs projets et aux internautes d’investir dans ces projets. Le financement participatif fonctionne par la mise en place d’une campagne afin de recueillir des fonds.
  • L’investissement dans des projets. L’investissement dans des projets consiste à participer à un projet d’entreprise qui a déjà été financé par le financement participatif et à récupérer une partie des bénéfices lorsque ces entreprises sont vendues.
  • L’investissement de capital-risque. L’investissement de capital-risque est très proche de l’investissement dans des projets. Il s’agit de mettre de l’argent dans une entreprise qui a besoin d’argent pour un projet, sauf que ce dernier comporte des risques. Toutefois, si le projet fonctionne, l’investisseur bénéficiera d’un important retour sur investissement.

Les avantages du crowdfunding sur le financement participatif

  • Tout d’abord, le crowdfunding permet de sortir de la logique de l’offre et de la demande. Au lieu de voir traîner un projet qui ne plaît pas à tout le monde, on pose les bases d’une relation directe avec ceux qui nous intéressent. L’échange passe par l’écoute et la transparence : on fait part de ses motivations, de ses objectifs, on livre des informations sur le développement du projet, mais aussi sur ses difficultés, pour se mettre en situation de faire confiance à ses investisseurs. Pour y parvenir, on est amené à réfléchir au projet en prenant en compte les attentes de chacun et à être précis sur ses objectifs.
  • Ensuite, le crowdfunding permet d’être connecté directement avec ses investisseurs. Ces derniers ne sont pas forcément constitués de personnes fortement intéressées par le projet, mais aussi de curieux qui veulent en savoir plus sur les initiateurs, les détails, etc. Cette proximité est très enrichissante. On peut travailler sur un projet en fonction des retours et des demandes de ce public, à savoir les investisseurs, mais aussi s’adapter à la demande.
  • Enfin, le crowdfunding permet d’éviter de dépenser de l’argent en employant des intermédiaires. Le financement participatif remplit vraiment bien son rôle. Il permet aux auteurs de se faire financer par leurs publics, sans passer par des organismes ou entreprises médianes. Les investisseurs profiteront également de cette proximité et bénéficieront d’une totale transparence quant au projet sur lequel ils misent.

Dans le cas du crowdfunding comme dans d’autres domaines, il est important d’apprendre à ne pas se lier à un intermédiaire. Aujourd’hui, le financement participatif permet ce genre d’investissement, et vous êtes seul à décider de comment faire fructifier votre épargne.