ETF vs Fonds Indiciel : Similarités et Différences ! Quels Sont les Meilleurs ?

0
457

La confusion des termes ETF et Fonds Indiciel est monnaie courante dans le paysage financier. Bien que les deux sont des instruments financiers qui répliquent la performance d’un indice boursier et sont gérés de façon passive, ils présentent des points de divergence flagrants.

Dans cet article, nous discuterons de ces points de différence et de similarités entre les deux actifs.

Bon à savoir : la méthodologie de rédaction de l’article repose sur le modèle américain où le distinguo entre ETF et index fund est clair. Si on se référerait à un cadre francophone, les points de différences n’auront plus lieu d’être car les deux termes sont englués.

D’abord, les Points de Similarités entre l’ETF et le Fonds Indiciel !

Par souci méthodologique, nous allons définir les deux termes avant d’entrer dans le vif du sujet. Un ETF (Exchange Traded Fund) est un actif financier qui réplique fidèlement en majeure partie la performance d’un indice boursier. Sa réplication peut aussi à un secteur de l’économie, les matières premières ou n’importe quelle autre catégorie de produit financier.

Le but de l’ETF est de pouvoir répliquer « track » un instrument financier que ce soit un simple actif ou une collection d’actif. C’est pourquoi, il est aussi appelé « Tracker ». Quant au fonds indiciels, c’est un portefeuille d’actions constitué pour répliquer strictement la performance d’un indice boursier.

De par la définition, on peut commencer par saisir les similitudes des deux instruments financiers. Ils sont tous deux utilisés pour répliquer la performance d’un indice. Contrairement au stock picking piloté sous forme de gestion active, l’ETF et le fonds indiciel est géré sous le modèle de gestion passive. Donc, ceux qui détiennent l’ETF ou le fonds indiciel ne font qu’attendre l’évolution de l’indice à base de l’instrument.

La Diversification

Diversifier son portefeuille est l’un des principes fondamentaux pour investir en bourse. Quand un investisseur concentre son argent sur un seul panier d’actions, il risque de perdre gros au cas où cette action perd de la valeur sur le marché boursier.

Vous pensez que l’action Tesla va augmenter en bourse pour le mois à venir. Vous misez tout votre argent sur l’action Tesla. Et voilà l’action n’a pas progressé en bourse. Vous perdez votre argent parce que vous avez mis tous vos œufs dans un seul panier.

Avec les ETF et les fonds indiciels, même en investissant la plus petite somme qui soit, votre portefeuille est diversifié. Ces produits répliquent de près la performance d’un indice boursier qui généralement est constitué d’un ensemble d’entreprises de l’économie.

Les Frais de Gestion

Les fonds indiciels et les ETF se ressemblent du fait que les frais encourus pour gérer les produits financiers sont faibles. Généralement, les frais de gestion de ces produits ne dépassent pas 0,60% tandis que les fonds actifs peuvent aller jusqu’à 1%. L’OPCVM considéré comme étant un fond mobilière géré activement encourt des frais de 2% hors taxes. La raison derrière des frais élevés des fonds passifs est liée au fait qu’ils sont pilotés par l’expertise humaine.

Place aux Points de Différence !

Dans la sphère financière francophone, la confusion est encore plus grande car on prend carrément les ETF pour des fonds indiciels (index fund).  La raison à la base de cette confusion est intimement liée au mode de constitution des ETF. Étant donné que la majorité des ETF réplique un indice boursier, on les appelle tout bonnement en français fonds indiciels. Mais, il y a de très grandes différences entre les deux termes.

La Liquidité

Ce concept utilisé en bourse désigne la capacité que possède un actif d’être échangé facilement sur les places boursières. Pour les deux actifs en question, l’un est beaucoup plus liquide que l’autre pour un aspect assez simple. Les trackers peuvent être acquis comme une action ou une crypto monnaie à longueur de journée. Pourtant, les fonds indiciels ne peuvent être échangés uniquement après la clôture de la séance boursière.

L’autre aspect à tenir compte dans la liquidité de ces actifs est le minimum requis pour acheter ces actifs. Pour les ETF, le minimum requis est très faible, similaire au montant nécessaire pour acheter une action. Donc, on a pas besoin trop d’argent pour trader un ETF. Par contre, pour investir dans un fonds indiciels, il vous faut au minimum 3000$. Quoique ces derniers, beaucoup de fonds indiciels travaillent réduisent considérablement le montant d’investissement de base.

La Taxation

D’une manière générale, les deux produits sont considérés comme des fonds à fiscalité allégée. La différence en termes de taxation peut s’apercevoir sur les gains sur capitaux générés. Nous vous avons dit que les ETF sont des produits financiers liquides, ce qui signifie que la vente est aussi rapide que l’achat . Donc, lorsque vous vendez vos ETF, les taxes des gains sur capital ne sont pas de vos ressorts. Elles incombent à celui qui a acheté le produit.

Par contre, vous serez taxés des gains sur capital pour les fonds indiciels. Si un des investisseurs du fonds indiciel veut avoir des liquidités. Le gestionnaire du fonds se voit obligé de vendre des parts. Si la vente de ces parts génère des gains nets. Tous les investisseurs du fonds vont être taxés des gains sur capital.

Quels Sont les Meilleurs ETF Disponibles en France ?

On doit vous dire que les meilleurs ETF sont ceux qui répliquent les indices boursiers les plus performants au monde. Un ETF qui réplique la performance du Nasdaq fera tout bonnement partie des meilleurs parce que l’indice technologique américain a connu une croissance formidable au cours de ces dernières années.

Pour sélectionner un bon ETF, vous devez vous assurer que celui-ci:

  • Réplique un très bon indice de référence
  • Fournit par un bonne institution
  • Contient des frais de gestion assez faible
  • Ait une bonne méthodologie de réplication
  • Soit liquide

1 – Lyxor PEA Nasdaq-100 UCITS ETF – Capi

Le Lyxor PEA Nasdaq-100 UCITS ETF – Capi est un ETF créé en 2014 par Lyxor Management S.A.S. réplique la performance de l’indice Nasdaq-100.  Au cours des trois dernières années, il a crû de 122,29% et en un an il a déjà progressé de 53,67%. La progression phénoménale de l’ETF s’explique par la bonne performance de l’indice auquel il est lié.

Les frais de gestion annuels sont de 0,30%. Les fonds encourus avoisinent 100 millions d’euros. De plus, l’ETF est éligible pour le Plan d’Épargne en Actions (PEA).

2 – Ossiam Shiller Barclays Cape® Europe Sector Value TR UCITS ETF 1C (EUR)

C’est une SICAV qui a été créée par la société OSSIAM. Cet ETF a pour référence l’indice Shiller Barclays CAPE® EurpSecVal NR EUR. Il a enregistré une croissance cumulée de 57% sur les trois dernières années.

Les frais de gestion sont un peu élevés (0,65%). L’encours sous gestion de la plateforme est de 44 millions de dollars. Tout comme l’ETF précédent, il est éligible au PEA.

Amundi MSCI EMU ESG LEADERS SELECT – UCITS ETF DR- EUR ©

C’est un ETF géré par la société luxembourgeoise Amundi. Il réplique comme à la hausse ou à la baisse la performance de l’indice MSCI EMU ESG Leaders Select 5% Issuer Capped Index (Total return index). La constitution des entreprises qui font l’indice est soumise au critère ESG. Toutes entreprises impliquées dans le tabac, l’alcool, les armes à feu et toutes autres activités nocives sont exclues de l’ETF.

Ce qui intéressant avec l’indice, les frais de gestion sont très faibles (0,25%). Sur les trois dernières années, il a enregistré un rendement de 21%. Comme ses prédécesseurs, il est éligible au PEA.