Finance et technologie : Quid de la Defi dans la finance internationale ?

0
225

Depuis l’accord des institutions de Bretton Woods, le monde s’est habitué à l’intermédiation du système financier surtout avec la création de la FMI et de la Banque Mondiale. Cependant, l’avènement de la technologie blockchain et des smarts contracts semble vouloir donner une nouvelle tournure à cet écosystème de médiation et centralisation de la finance mondiale. La DeFi reposée sur des technologies anti-médiation serait l’expression palpable de cette révolution dans la finance internationale. Alors, quelles seront les véritables impacts de la DeFi ?

Comprendre la DeFi : Définition, fonctionnement et enjeux ?

Pour être considérée comme une DeFi, une plateforme financière doit avoir une ou plusieurs fonctions décentralisées. Celles-ci prennent souvent la forme de l’utilisation de la technologie du grand livre distribué (DLT) plutôt que du stockage centralisé des documents ; de la gouvernance décentralisée de la plate-forme entre les mains des détenteurs de jetons plutôt que d’un conseil de direction ; de l’utilisation de flux d’informations et d’algorithmes décentralisés pour déterminer des éléments tels que les taux d’intérêt et la valeur des devises.

La plupart des plateformes DeFi prennent la forme d’applications décentralisées, appelées dapps. Ces dapps utilisent une série de contrats intelligents pour automatiser les transactions financières, les rendant plus rapides, plus efficaces et souvent plus abordables que leurs homologues centralisés. De même, comme les dapps sont régies par un code informatique, qui est intrinsèquement neutre, il n’y a pas de problème de partialité.

En termes d’enjeux, la DeFi fait face à des défis de taille comme :

  • Fragilité du smart Contract : Dans sa structure actuelle, Blockchain n’est pas capable de gérer des millions de contrats, avec le même niveau d’adaptabilité qui ne renonce pas à sa sécurité et à sa décentralisation ;
  • Erreur de l’utilisateur : Les développeurs peuvent penser que leur code est impénétrable et stable ; ils ne parviennent pas à prévoir la manière dont les divers utilisateurs collaborent avec leurs applications ;
  • Volatilité et liquidité des actifs : La volatilité et la liquidité sont d’autres défis possibles auxquels la finance décentralisée est confrontée. Les échanges avec un ensemble diversifié d’actifs pourraient rendre difficile l’obtention de liquidités appropriées pour tous les supports ;
  • Imprévisibilité des marchés : En raison de la spéculation, le prix de ces actifs est soumis à un large éventail de fluctuations de prix, ce qui donne aux investisseurs et aux utilisateurs numériques une excuse pour être sceptiques à l’égard des nouvelles technologies ;
  • Congestion du réseau : En période de forte utilisation, Ethereum connaît un problème d’encrassement de sa Blockchain. Si le réseau devient encombré, une transaction peut rester en suspens, ce qui finit par entraîner une inefficacité du marché et des retards d’information ;

Application de la DeFi : Son usage s’accroit de plus en plus au niveau du système financier

Avec plus de 11 milliards de dollars enfermés dans les protocoles DeFi basés sur Ethereum et plus de 100 000 utilisateurs, le secteur a connu une croissance considérable au cours de l’année dernière. Les plateformes de prêt ouvertes, les échanges décentralisés et les systèmes d’assurance décentralisés sont parmi les cas d’utilisation les plus courants, mais de nouveaux outils et plateformes apparaissent régulièrement.

La DeFi facilite l’accès au crédit grâce à ces plateformes de prêts ouvertes

Les demandes de prêts DeFi sont une autre tentative de décentralisation d’une fonction essentielle de l’économie financière. Au lieu qu’un individu se rende dans une banque pour obtenir un prêt pour une maison, par exemple, les demandes de prêts DeFi visent à démocratiser l’ensemble du processus en permettant à l’individu d’avoir accès à un groupe beaucoup plus large de prêteurs consentants.

Le protocole Dharma est un exemple d’application DeFi qui fonctionne actuellement dans le domaine du prêt. Construit sur la chaîne de blocs Ethereum, Dharma permet aux participants de prêter et d’emprunter différentes formes de dettes garanties.

Les échangeurs de DeFi : Hors de tout contrôle des autorités financières

Les bourses décentralisées, ou DEX, sont des plates-formes de négociation d’actifs numériques qui fonctionnent sans autorité centralisée. Elles peuvent prendre la forme de teneurs de marché automatiques comme Uniswap ou Curve, qui utilisent des mathématiques simples pour fixer le prix des jetons dans un pool de liquidité, ou elles peuvent disposer d’un système d’offre et de demande, où les négociants fixent eux-mêmes les prix de leurs ordres.

Les échangeurs DeFi comme OpenSea sont similaires aux bourses décentralisées, mais permettent aux utilisateurs d’échanger des biens numériques ou des jetons non fongibles (NFT) de manière fiable, généralement au moyen d’un système de dépôt fiduciaire intelligent basé sur des contrats.

Les systèmes d’assurance DeFi vous protèges des krachs boursiers

Tout comme vous pouvez vous assurer contre pratiquement tout événement malheureux ou imprévu en faisant appel aux courtiers d’assurance traditionnels, il existe désormais une série de plateformes DeFi qui offrent des fonctionnalités similaires – comme Nexus Mutual.

Celles-ci peuvent être utilisées pour se couvrir contre des événements rares ou potentiellement dévastateurs comme un krach boursier, un piratage, une rupture de contrat intelligente, ou presque n’importe quoi d’autre. Contrairement aux assureurs traditionnels, l’assurance décentralisée permet à un groupe d’investisseurs (appelés souscripteurs) de partager le risque entre eux en échange de la prime d’assurance.

Quels seront les principaux avantages pour les utilisateurs de la DeFi ?

Etant donné que la DeFi s’asseoit sur la technologie blockchain, ces avantages sont reliés à ceux de la blockchain :

  • Une véritable décentralisation permet la résistance à la censure, une participation mondiale indépendamment du statut social et dispense des tiers de confiance.
  • L’utilisation de la chaîne de financement comme infrastructure technologique permet des transactions et des règlements relativement rapides et peu coûteux, l’immuabilité des contrats financiers et l’automatisation des contrats.
  • Les applications DeFi permettent généralement que l’utilisateur reste en possession des clés privées. Dans l’écosystème de la chaîne d’approvisionnement, on parle de “non conservation”. L’utilisateur a le contrôle total de l’argent sans l’aide d’un tiers de confiance.
  • Une transparence accrue de l’écosystème et donc une efficacité accrue des prix et du marché. Des risques mandant-mandataire minimaux, car l’asymétrie de l’information est inexistante et les intérêts personnels sont régis par un protocole transparent.
  • DeFi favorise les effets de réseau, car beaucoup d’innovation est générée par la combinaison unique de différents projets dans des applications de couche 2 ou même de couche 3.

Evolution de la Defi : sa valeur s’amplifie sur le marché

Selon DeFi Pulse, les prêts sur les plateformes de la DeFi ont septuplé pour atteindre la barre des 3 milliards de dollars. Pendant que les banques centrales diminuent les taux d’intérêts pour stimuler les entreprises frappés par la crise du Covid. La rémunération du crédit ne semble pas à un niveau qui puisse attirer l’épargne privée.

Dans ce contexte, la DeFi offre potentiellement des rendements bien plus élevés aux épargnants que les institutions de la rue. Compound, par exemple, offre un taux d’intérêt annualisé de 6,75 % pour ceux qui épargnent avec un chèque de banque stable (stablecoin Tether). Non seulement l’utilisateur gagne de l’intérêt, mais il reçoit également des jetons Comp, ce qui constitue un attrait supplémentaire. Avec deux tiers des personnes sans compte bancaire en possession d’un smartphone, DeFi a également le potentiel pour leur ouvrir des portes financières.

Pour le mois de Juin, la valeur des jetons basés sur la DeFi est passée à 10.71 milliards en juin ; soit une augmentation de 1071% en moins de 6 mois. Ensuite, elle a chuté 3 mois après vers 7.5 milliars au mois de septembre pour finir par rebondir à 14.2 milliards au mois de novembre.

Une dernière raison importante à la forte augmentation du nombre de personnes qui placent de l’argent dans des jetons DeFi est d’éviter de passer à côté de leur croissance explosive. De nombreux jetons ne valent rien ou presque en termes pratiques, c’est pourquoi nous assistons à une exubérance irrationnelle.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here