Forex : Jusqu’ou va chuter le dollar ?

0
163

Depuis le début de l’été, le cours de l’euro par rapport au dollar ne cesse de s’apprécier. Au point d’atteindre en début de semaine des niveaux jamais atteints depuis deux ans, se rapprochant des 1.25 du début de l’année 2018.

Aux heures ou nous écrivons ces lignes 1 € s’échange contre 1.19 $, après avoir flirté avec la barre des 1.20 $. Alors, simple épiphénomène ou événement susceptible de perdurer dans les semaines qui viennent ? Eléments de réponse !

Pourquoi la paire EUR/USD augmente-t-elle ?

De nombreux phénomènes macro-économiques plaident à la fois pour un renforcement de l’euro et pour un affaiblissement du dollar. C’est en tous les cas ce qui était encore visible il y a quelques jours. Inéluctablement, cela a un impact réel sur la paire EUR/USD

Le report des discussions sur les accords commerciaux entre la Chine et les Etats-Unis fragilisent le billet vert sur les marchés financiers. Les sanctions renforcées à l’encontre de l’entreprise Huawei ont également pesés. D’autres indicateurs comme l’indice d’activité manufacturière n’ont pas été aussi bons qu’escomptés pour le mois de Juillet, dans des villes qui comptent inévitablement comme New York. Les chiffres du mois d’Août sont quant à eux, nettement plus encourageants. En effet, ils sont au plus haut depuis plus de 2 ans.

Dans le même temps, jusqu’à ces derniers jours, l’euro n’a pas véritablement montré de signe de faiblesse. Et ceci, que ce soit commercialement ou dans sa gestion globale de la crise sanitaire.

Pour ce qui est du dollar Index qui adosse le dollar à un panier de six autres devises étrangères (euro, livre sterling, yen, dollar canadien, franc suisse et couronne suédoise), il a connu sur le Mardi 1 Septembre 2020 son plus bas niveau historique depuis Avril 2008.

Une résistance à 1.20 dollar des investisseurs ?

A l’ouverture de la séance à New York, la paire de devise EUR/USD a rapidement dépassée les 1,20 $ par euro échangé. Ce seuil, psychologiquement parlant a été rejeté très rapidement par les investisseurs et a surtout attiré les vendeurs.

Il faut dire que dans le même temps, les indicateurs de la zone Euro n’était pas au beau fixe. En témoignent les chiffres de l’inflation (indice mensuel des prix à la consommation), plus bas que prévu. Ou encore la recrudescence des cas de coronavirus en Espagne et dans une moindre mesure, en France. Nul doute que ces indicateurs seront scrutés attentivement par les marchés dans les jours à venir. Ils permettront d’établir de nouvelles tendances. Dans le même temps, les Etats-Unis semblent aussi englués dans une possible deuxième vague du virus.

De nombreux analystes s’accordent à un retour aux alentours de 1.18 USD pour 1 € dans les jours à venir.

Ce que nous apprennent les indicateurs techniques sur la paire EUR/USD

Ce que nous apprennent les indicateurs techniques sur la paire EUR/USDPar le biais des moyennes mobiles sur un mois, le cours de l’euro suit une tendance clairement haussière. Néanmoins, des signes de surachat sont visibles et pourraient contribuer à faire redescendre la paire euro / dollar.

Les analystes incitent à l’investissement Forex sur la paire EUR/USD si le rapport venait à revenir aux alentours de 1.17 dollar pour 1 €. Dans tel cas de figure, il faudrait selon eux tabler sur une hausse de la monnaie unique.

Certains autres analystes mettent en avant une possible chute du dollar si Donald Trump venait à être battu aux prochaines élections présidentielles américaines. A la lumières des précédents historiques depuis 1972, c’est en tout cas une tendance.

Les trois réélections de président républicain depuis 1972 se sont toutes traduites par une hausse du dollar dans les 6 mois suivant l’élection, ce qui semble aussi être le cas pour le marché des actions. A l’inverse, l’élection d’un président démocrate après une investiture républicaine aurait des effets négatifs sur des indicateurs comme l’index dollar. Ces évènements se sont aussi produits 3 fois depuis 1972. L’échantillon reste néanmoins assez restreint pour en tirer des conclusions définitives.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here