Hard Brexit : Le secteur financier y laissera des plumes

0
1732
Brexit

C’est un montant qui donne le vertige : 43,2 milliards d’euros de revenus. C’est le montant que risque de perdre le secteur financier britannique à cause du Brexit. Mais ce n’est pas encore sûr. Il ne s’agit là que du scénario pessimiste “hard Brexit”, selon un rapport commandé par TheCityUK, principal groupe de pression du secteur financier. Les banques de détail et d’investissement, les gérants d’actifs et les compagnies d’assurance pourraient, en outre, supprimer jusqu’à 75.000 emplois. Quant à l’Etat, son manque à gagner en termes de recettes fiscales a été estimé à 10 milliards de livres sterling par le cabinet Oliver Wyman qui a élaboré le rapport.

Ces conclusions ne peuvent se produire que si le marché unique européen est définitivement fermé aux entreprises financières britanniques. A contrario, si Londres conserve l’accès à l’Espace économique européen (EEE) dans des conditions semblables à celles en vigueur actuellement, l’impact ne sera pas si catastrophique, a conclu ce rapport déjà soumis à plusieurs instances publiques de la Grande-Bretagne. En effet, les pertes d’emplois pourraient se limiter à 4.000, au moment où le manque à gagner ne dépasserait pas deux milliards de livres.

Le même rapport a fait savoir que le secteur financier britannique pèse un chiffre d’affaires annuel de 190 à 205 milliards de livres. Le nombre de ses employés est de l’ordre de 1,1 million de personnes et il paie 60 à 67 milliards de livres d’impôts annuellement.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here