Immobilier : le nouveau “prêt à taux zéro renforcé”, une bonne nouvelle ?

0
503

Le gouvernement a donc décidé de supprimer la déductibilité des intérêts d’emprunt immobilier sur les impôts, une mesure phare du paquet fiscal instauré par Nicolas Sarkozy en 2007. La mission de cette mesure pour faciliter l’accession à la propriété des ménages français n’ayant pas été concluante, la Ministre de l’Economie, Christine Lagarde veut instaurer en 2011 un outil unique d’accession à la propriété qui se présentera sous la forme d’un “prêt à taux zéro renforcé” universel, c’est-à-dire sans condition de ressources, mais réservé aux primo-accédants comme l’était la déductibilité des intérêts d’emprunt.

Maël Bernier, porte-parole du courtier en emprunts immobiliers Empruntis.com voit cette décision comme une bonne nouvelle car elle va mettre fin à une multitude de dispositifs compliqués. “Qui plus est, si comme l’a annoncé Madame Lagarde, ce nouveau prêt à taux zéro n’est pas soumis à des conditions de ressources, cela va donner un gros coup de pouce à toute une partie des classes moyennes qui n’étaient pas éligibles à l’ancien prêt à taux zéro, mais ne disposaient pas des moyens nécessaires pour passer à l’acte et donc bénéficier du crédit d’impôt”, souligne Maël Bernier.

Les primo-accédants restent en effet ceux qui ont le plus de difficulté à accéder à la propriété, notamment parce que les prix sont trop élevés et qu’ils ne disposent pas du budget nécessaire pour financer leur bien. Ce nouveau prêt à taux zéro pourrait donc constituer une forme d’apport complémentaire de nature à favoriser le financement auprès des banques. Ce qui n’est guère le cas aujourd’hui avec le prêt à taux zéro actuel.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here