Indices Boursiers : Zoom sur le CAC ESG

0
127

Le 22 mars dernier, Euronext a lancé la version socialement responsable du CAC 40 : le CAC 40 ESG. En prenant en compte un certain nombre de critères que nous allons détailler, ce nouvel indice permet un investissement plus responsable.

Qu’est ce que le CAC ESG ?

Qu'est ce que le CAC ESG ?Comme son homologue le CAC 40, il s’agit d’un indice boursier de la Bourse de Paris. Ce nouvel indice prend comme base le CAC Large 60 qui est un agrégat des 60 plus grandes valeurs françaises. Au sein de cet indice, il s’agit alors de retenir les 40 entreprises aux pratiques les plus vertueuses, au sens des critères ESG. Ces critères permettent d’évaluer les politiques déployées par les entreprises d’un point de vue environnemental, social mais aussi du point de vue de la gouvernance.

Pour mettre sur pied ce nouvel indice, Euronext s’est associé à Vigeo Eiris qui est une filiale de l’agence de notation Moody’s. L’évaluation via les critères ESG se fait sur la base des caractéristiques établies par le ministère de l’économie et des finances. Pour Euronext, il s’agit du premier indice boursier ESG national.

L’objectif de celui-ci est de rediriger les flux de capitaux et l’investissement vers les multinationales les plus propres.

Composition du CAC 40 ESG

Ce nouvel indice est composé de 31 des 40 entreprises qui composent le CAC 40. Les neufs exclus de l’indice français de référence sont les suivantes :

  • Airbus
  • Alstom
  • ArcelorMittal
  • Dassault Systèmes
  • EssilorLuxottica
  • Hermès
  • Saint Gobain
  • Thales
  • Total

Pour remplacer ces neufs entreprises, les groupes Accor, Arkema, EDF, Gecina, Klépierre, Sodexo, Solvay, Suez ou encore Valeo font leur apparition pour la composition de ce nouvel indice ESG.

Pour la sélection des valeurs boursières retenues, plusieurs critères ont été utilisés pour le passage de 60 à 40 valeurs. Tout d’abord, Euronext a cherché à exclure les entreprises soumises à des controverses selon les principes du Global Compact. Avec notamment une exclusion pour :

  • Les entreprises qui font plus de 5 % de leur activité dans les énergies fossiles
  • Les entreprises qui font plus de 10 % de leur activité dans le secteur du tabac
  • L’alignement par rapport au pacte mondial des Nations-Unies

Une quarantaine de critères ont été retenus pour établir une note sur 100 des 60 entreprises étudiées. Afin de ne pas figer l’indice, Euronext entend réviser et ajuster sa méthodologie chaque année. Cela permettra d’éventuellement ajouter ou supprimer certaines valeurs.

Est-ce Judicieux D’investir sur le CAC ESG ?

Est-ce Judicieux D'investir sur le CAC ESG ?Le choix de ce nouvel indice répond avant tout à une demande grandissante du public. La finance verte se développe et tend à devenir une préoccupation majeure pour les institutionnels mais aussi pour les investisseurs finaux. C’est d’ailleurs parce que la demande des investisseurs finaux augmente que les institutionnels se tournent de plus en plus vers ces produits. Ce mouvement, bien qu’initié depuis de nombreuses années, tend à s’accélérer avec la crise sanitaire. La recherche de la performance ne suffit plus. Un nombre croissant d’investisseurs cherchent maintenant à comprendre l’origine de la performance. Que ce soit d’un fond, d’une action ou encore d’un indice boursier. De ce point de vue, le CAC ESG semble être un produit d’investissement promis à un bel avenir. 

En terme de rendements, selon les données collectées par l’école Polytechnique et le Forum pour l’investissement responsable (FIR), les fonds ISR proposent un couple rendement risque aussi bon, si ce n’est meilleur que les fonds ordinaires. L’investissement plus responsable se conjugue aujourd’hui à une rentabilité qui ne souffre plus la comparaison des produits classiques. De plus, il y a fort à parier que cette tendance continue à s’affirmer dans les années à venir.

Néanmoins, on peut s’interroger sur les critères retenus pour sélectionner ces entreprises. Dans quelle(s) mesure(s) les entreprises ne cherchent-elles pas à satisfaire simplement à ces exigences sans mettre en place de politique de durabilité plus générale ? Quid d’une entreprise qui augmenterait sa part de financement dans des secteurs controversés, tout en restant bien ancré sous les seuils définis ? Comment juger de la fiabilité de ces labels ?

L’entreprise Dassault-Systèmes est par exemple absente de cet indice ESG mais bel et bien présente au sein de l’indice Clean 200 de Corporate Knights. Si les labels constituent des aides et des facilitateurs d’investissement, ils ne restent que des outils. Des outils qui doivent parfois refléter la politique générale de plusieurs centaines d’entreprises. Créant inéluctablement des raccourcis et des interrogations pour les investisseurs. Avant d’investir, il convient donc de faire également sa propre analyse.