Intérêt des Femmes pour les Crypto-Monnaies en 2020 : Mythe ou Réalité ?

2
234
Bitcoin

S’il est vrai que les gens ont toujours tendance à croire que le monde de la cryptographie et de la blockchain est dominé essentiellement par les hommes, la proportion des femmes qui utilisent des cryptomonnaies et la technologie blockchain ne cesse d’augmenter au cours de ces dernières années.

Mais qu’en est-il vraiment aujourd’hui ? Dans cet article, nous nous pencherons sur ce phénomène en essayant de vous expliquer les faits ayant conduit à cette évolution des femmes dans le secteur des crypto en 2020.

Les femmes et la crypto : quelques chiffres clés

Dans une étude publiée par Grayscale en décembre 2019, on a rapporté que 43% des investisseurs intéressés par l’investissement en Bitcoin sont des femmes, une croissance de 13% par rapport à l’année dernière.

Les experts estiment même qu’il y eut une croissance de 43.24% des femmes qu’utilisent les cryptomonnaies pour le premier trimestre de 2020.

Il est clair que les femmes veulent se frayer une place sur le marché des cryptomonnaies et de la blockchain.

Les femmes et la cryptomonnaie avant 2020

bitcoinsLe secteur des cryptos et de la blockchain n’est pas épargné par les problèmes d’inégalité de genre. Dans une étude réalisée par l’université de l’Ilinois-Urbana Campaign en 2014, seulement 1.76% des femmes détenaient des jetons de Bitcoin.

Le manque d’intérêt des femmes pour les cryptomonnaies était étroitement lié à la perception néfaste que le marché s’est fait des cryptos. Au début de la décennie 2010, beaucoup pensait que les cryptomonnaies telles que le Bitcoin, l’Ethereum ont été utilisées uniquement pour être échangées dans les activités illicites.

Les femmes qui pour la plupart averses aux risques tergiversaient de s’aventurer dans le monde des cryptos et de la blockchain. Mais depuis que les cryptos commençaient à devenir des actifs financiers dignes de confiance des traders, les femmes ont commencé à miser sur ces derniers en vue d’atteindre l’autonomie financière.

En 2017, MYETHERWALLET a rapporté que les femmes étaient seulement 16% des utilisateurs de leur portefeuille. Ils ont constaté que ce chiffre a progressé de 7 points en 2019, ce qui signifie le nombre de femmes a augmenté de 23% à utiliser la portefeuille MYETHERWALLET.

En 2018, d’après une étude menée par l’échangeur London Block Exchange (LBE) a rapporté que le nombre de femmes qui souhaiteraient investir dans les cryptos a plus que doublé au cours de 6 mois ; la proportion des filles est passée de 6% à 13%. La même année City AM a rapporté qu’une femme sur 8 était intéressée à investir dans les cryptos.

Les femmes au niveau des start-ups de cryptos et de la blockchain

Une étude publiée par Longhash en 2018 a montré que sur 100 start-ups de blockchain, il y avait 14.5% employés femmes, seulement 7% d’entre eux atteignent le titre de Manager.

Cette même étude a souligné que 78 sur 100 des start-ups n’avait aucune femme dans l’équipe de direction. 75 sur 100 des entreprises n’avait pas un conseiller féminin. Près de 37 n’avait aucune employée femme.

binancePourtant en 2020, la tendance commençait à être tout autre. Des entreprises comme Bancor et Binance ont entre 40-50 % de femmes dans leurs équipes. Ces entreprises rapportent que la présence des femmes est capitale pour leur croissance et le succès qu’ils connaissent est lié à la rationalité qu’apportent les femmes à l’entreprise.

Le chemin vers la transition

L’évolution exponentielle des cryptos dans le monde de la finance empreinte d’une tendance haussière des Bitcoins, de l’Ethereum et de la XRP a suscité l’intérêt de tous. Les femmes qui autrefois outsiders de l’environnement des cryptos et de la blockchain sont en train de frayer une place dans l’industrie.

En 2020, L’échangeur Bithum Global a rapporté que les femmes qui utilisent sa plateforme a augmenté de 30%. Ce nombre n’est pas pour le plus étonnant car les deux années qui ont précédé cet exercice, ils avaient vu le nombre d’utilisateurs  femmes croître respectivement de 22% et 160%.

walaLes organisations technologiques de femmes qui supportent les autres femmes ont aussi joué un grand rôle dans cette transition. Tricia Martinez a lancé la plateforme Wala qui permet aux femmes ougandaises de transférer de petites sommes d’argent facilement dans le wallet.

Michelle Mona a aussi lancé sa propre cryptomonnaie pour permettre à plus de femmes d’avoir accès aux cryptomonnaies. La plateforme Women Coin est aussi là pour aider les femmes d’accéder au marché des cryptos.

Les facteurs ayant contribué à une hausse d’intérêt des femmes en 2020

L’écart entre les sexes sur le marché des cryptos et de la blockchain se réduit considérablement en 2020. Le nombre des femmes sur le marché des cryptos a explosé cette année-là. Certains croient que la crise sanitaire du COVID a propulsé davantage les femmes dans le monde du trading.

Toutefois, la crise ne saurait expliquer à elle seule la montée en puissance des femmes dans l’environnement des cryptos et de la blockchain. D’autres facteurs ont joué un rôle prépondérant dans l’irruption de cette tendance et méritent d’être analysées minutieusement.

L’accessibilité des informations sur la Blockchain et les cryptomonnaies

Au début des années 2010, le manque d’informations disponibles sur la Blockchain et les cryptos faisait qu’on assimilait ces technologies aux cotés « dark » du web. On parlait alors du « Wild West » des pratiques illicites survenues en utilisant la Blockchain et les cryptos.

cryptosPeu de temps après, quand les informations du secteur devenaient de plus en plus faciles, moins d’avis négatifs abondaient sur les cryptos. Comme nous l’avons précisé avant, cette disponibilité des informations a marqué les premiers prise contact des femmes avec les cryptos.

De nos jours, beaucoup de plateformes et organisations militent pour que les femmes aient plus d’accès à la blockchain et les jetons de cryptos. On a remarqué que la prolifération de ces plateformes a coïncidé avec l’explosion des femmes sous les échangeurs.

CoinMarketCap a par exemple vu que le nombre des femmes de 18-24 ans augmenter sur son échangeur de 46% pour le premier trimestre suite à des campagnes d’éducation orientées vers les femmes.

L’utilisation des cryptos et de la blockchain est devenue plus facile

blockchain

Auparavant, on reprochait aux cryptos et à la Blockchain d’avoir été trop complexes. Les femmes qui accusaient des retards technologiques rencontraient alors de graves difficultés pour utiliser la blockchain et les cryptos.

En mars, la plateforme financière 2gether a révélé que 23 % des utilisateurs de son application sont des femmes âgées de 26 à 45 ans et exerçant différentes professions telles que comptables, juristes et économistes. Aussi, la plateforme Terra a indiqué que 74 % de ses utilisateurs sont des femmes de la fin de la trentaine et du début de la quarantaine qui ont payé avec des cryptos pour des vêtements, du café et d’autres biens de consommation courante.

Les statistiques suggèrent que non seulement les femmes millénaires et les geeks, mais aussi celles qui n’ont pas de compétences techniques ou d’éducation, ont doucement mais sûrement bien commencé à utiliser les cryptocurrencies.

La crise du COVID et la mauvaise performance de l’économie mondiale

On a constaté que le nombre de femmes qui utilisent CEX.IO a connu une croissance de 26,86 % du premier au deuxième trimestre de 2020. Cette tendance haussière est survenue à la période charnière du COVID.

Les experts ont estimé que l’incertitude liée à l’économie mondiale a poussé les femmes vers le marché des cryptos. Si pour certains, ce sont que des opérations de diversification de portefeuilles. D’autres pensent que les femmes veulent tirer le maximum de profits sur le marché des cryptos.

On a aussi vu que les femmes montrent peu d’intérêts pour des actifs financiers traditionnels (devises forex, indices en bourse et actions) trop reliés à l’économie réelle. Or, le pessimisme des femmes sur l’évolution de l’économie fait qu’elles se réfugient aux cryptos et à la blockchain.

Des femmes inspirées d’autres modèles femmes du secteur

brit morin cryptoEn 2020, beaucoup de femmes sont inspirées par des modèles de femmes à succès dans le secteur. Brit Morin est une entrepreneur et la fondatrice et PDG de Brit + Co. Elle est l’incarnation même de la femme qui fait participer d’autres femmes au crypto.

Jalak Jobanputra a fondé le fonds de capital-risque FuturePerfect Ventures qu’elle concentre maintenant en grande partie sur l’espace blockchain. Elle organise des évènements pour permettre aux femmes de partager leurs connaissances en cryptos avec d’autres femmes.

Enfin, on peut citer Ella Zhang qui travaille dans l’équipe executive chez Binance LabsAprès un passage réussi en tant que responsable des comptes clés chez Google, Ella a pris la tête de Binance Labs en avril 2018. Elle est un modèle pour les femmes qui souhaitent se vouer au secteur.

Femmes et cryptos : perspectives d’avenir

Les femmes sont vraiment en train d’envahir le marché des cryptos avec plus de 43 % qui sont intéressées à investir sur le Bitcoin. Ce chiffre montre la volonté réelle des femmes à se positionner sur le marché des cryptos.

Toutefois, le chemin vers l’égalité hommes-femmes sur le marché des cryptos et de la blockchain est encore long. En 2018, les femmes étaient moins de 20% à investir sur les cryptos.

Les femmes doivent investir dans d’autres cryptos prometteurs autres que le Bitcoin. Bien que le Bitcoin occupe plus de 60% du marché des cryptos mais certains autres comme l’Ethereum, XRP et Cardano sont aussi des cryptos intéressants.

Les autres plateformes de cryptos doivent aussi mener des campagnes publicitaires axées beaucoup plus sur les femmes. Car, les femmes sont devenues plus intéressées au monde de la cryptographie et de la blockchain.

Enfin de compte, les femmes doivent apprendre à utiliser les plateformes simples et intuitives afin de tirer le maximum de profit possible des cryptos et de la blockchain.

2 COMMENTAIRES

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here