Investir en or ou en Bitcoin ? Là est la question !

0
3202

En 2019, il peut paraître difficile de savoir où donner de la tête lorsqu’il est question d’investissements. Alors que certains gestionnaires de portefeuille ne prêchent que pour des produits financiers traditionnels, certains investisseurs s’intéressent davantage à l’or ou au Bitcoin (BTC). L’or et le Bitcoin sont deux actifs manifestement très différents. Alors, lequel choisir pour investir ses deniers ?

L’or : une matière première qui a survécu à l’épreuve du temps

Lingots d'orL’or, depuis la nuit des temps, sert de valeur refuge. En plus d’être utilisé pour confectionner bijoux et autres ornements, il est employé pour ses propriétés conductrices dans certains appareils électroniques. Mais dès qu’il s’agit de finance, l’or a une qualité bien particulière : son cours est souvent inversement corrélé à celui des marchés financiers plus spéculatifs – comme le CAC 40.

Voici un exemple :  L’or a enregistré des gains de plus de 175 % entre le 20 octobre 2008 et le 12 septembre 2011. Au même moment, le CAC 40, lui, perdait 14,7 %. La période était caractérisée par une forte incertitude géopolitique. Les États-Unis étaient frappés de plein fouet par la crise des subprimes et la dette publique de la Grèce menaçait la stabilité économique de l’Europe. Dans ce contexte, les investisseurs ont alors préféré miser sur l’or.

Si les investisseurs ne peuvent malheureusement pas prédire les fluctuations de marché, il est pour le moins pertinent pour eux de se tenir informés sur les différentes méthodes pour acheter de l’or. Parce qu’il est peut-être inutile de le rappeler mais le prix de ce métal précieux, malgré sa nature stable, est lui aussi sujet à des variations de prix.

Le Bitcoin : la première devise virtuelle

Bitcoin - monnaie virtuelleLe Bitcoin était sur toutes les lèvres après avoir frôlé la barre des 20 000 $ en décembre 2017. La frénésie spéculative s’est ensuite estompée, et la loi de la gravité a fait chuter son prix jusqu’à 3 200 $ en décembre 2018. Le cours de cette devise virtuelle a depuis repris du poil de la bête, chaque BTC se négociant maintenant à environ 8 500 $. Mais suscite-t-il autant d’engouement auprès des investisseurs ? Une partie de la réponse réside dans l’une de ses principales caractéristiques : son immutabilité.

Le Bitcoin est la première application de l’innovation phare de ces dernières années : la technologie blockchain. Celle-ci permet de certifier qu’une transaction a bel et bien eu lieu, et ce, sans qu’aucune partie ait à l’authentifier. Cette caractéristique évite la manipulation de l’information par une tierce partie, car elle permet au vendeur et à l’acheteur de s’assurer que leur échange reflète bel et bien la valeur convenue.

Enfin, le nombre maximal de bitcoins pouvant être créés est limité à 21 millions d’unités. En raison du phénomène de rareté, ce plafond signifie en théorie que la valeur du BTC augmentera aussi longtemps qu’il y aura des personnes intéressées de s’en procurer. Si le BTC n’a pas encore traversé de récession majeure, ses propriétés en font un outil très pratique dans un monde où le commerce international est roi.

Après avoir enregistré 121 mois consécutifs de gains, la bourse américaine célèbre le plus long bull market de son histoire. Face à ce constat, certains analystes financiers n’hésitent pas à sauter dans l’arène et annoncer une récession dès la fin de l’année 2019.

Bien que toute prédiction du genre soit hautement spéculative, les adeptes du Bitcoin tout comme les propriétaires d’or pensent que leur actif triomphera dans le prochain contexte de crise. Quoi qu’il en soit, nous vous suggérons fortement de vous informer avant de faire un choix.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here