Investir dans l’or physique en suivant les cours

0
554
Investir dans l'or

Si l’on en croit les chiffres, la croissance économique mondiale est en hausse, et la somme des valeurs monétaires toujours plus importante, d’année en année. Les économistes nous expliquent qu’en effet la prospérité s’accroît (presque) partout dans le monde et que le confort de tout un chacun s’en trouve mieux.

Pourtant, force est de constater qu’une grande partie de la population a un avis différent sur le sujet, le faisant souvent reposer sur des expériences personnelles ou sur une comparaison par rapport aux générations précédentes – sans même évoquer la question du « bonheur », laquelle n’est guère fonction des résultats économiques d’un pays ou d’un foyer, si l’on en croit les statistiques liées au suicide et à la prise d’antidépresseurs.

L’inflation d’une monnaie de papier (et même, aujourd’hui, simplement d’« écran ») inquiète nombre de particuliers et de professionnels. La manipulation des devises, leur irréalité, la fluctuation des cours financiers, l’anonymat des grands flux ne présagent rien de bon en matière de confiance, cet élément essentiel du système.

Parmi les solutions alternatives : investir dans l’or

Dès lors, beaucoup d’individus se tournent vers différentes solutions alternatives. C’est tout d’abord le succès des crypto-monnaies, lesquelles ne sont malheureusement pour la plupart qu’un actif de spéculation ne reposant sur aucune richesse réelle, mais consommant au contraire des ressources véritables (à travers l’électricité utilisée notamment). On est loin du troc des anciens, ou encore de l’antique monnaie japonaise adossée sur les quantités de riz. Et très loin de l’or, lequel représente depuis des siècles un étalon universel de première main.

Mais encore y a-t-il or et or : les organismes officiels de placement dans l’or ne proposent presque que de l’or virtuel, non encore exploité et purifié. Ce n’est pas très réjouissant… Si l’on aime le solide et le concret, mieux vaudra donc se tourner vers de l’or physique, en achetant des lingots ou des pièces d’or auprès d’un intermédiaire de confiance, à l’instar de Godot & Fils opérant dans le secteur depuis 1933.

Suivre les cours de l’or reste important

Globalement, l’or reste une valeur refuge, dont la valorisation ne cesse d’augmenter au fil des années. On l’a bien vu avec la grande crise financière et économique amorcée en 2008. Certes, l’augmentation du cours de l’or ne peut connaître la fulgurance de certaines actions en Bourse qui peuvent se décupler en l’espace de quelques mois ou années. Même chose par rapport au Bitcoin par exemple.

Mais le retour d’ascenseur de la chose, c’est qu’il en est de même de la diminution de sa valeur : si une action peut s’écraser en peu de temps (pensez à Natixis ou à la Deutsche Bank), l’or continue toujours – quant à lui – son petit bonhomme de chemin haussier. En bref, cet investissement n’est jamais perdant, et si on investit sur du long terme il a toujours été nécessairement gagnant jusqu’à ce jour. Il est difficile d’imaginer que cela puisse changer !

Même si la hausse du cours de l’or, que suivent les autres métaux précieux, semble devoir être automatique, il reste nécessaire de garder un œil sur les Cours de l’or et de l’argent sur Godot & fils afin de connaître la valorisation de ses investissements et pour définir si ce ne serait pas le moment d’acquérir encore un peu plus d’argent ou d’or.

Un conseil : diversifier ses investissements

Avec de nombreux conseillés avisés, nous répéterons cependant qu’il est bon de diversifier ses investissements et placements.

Il est cependant bien essentiel de ne pas compter sur la spéculation pour s’enrichir (cela est possible, certes, mais cache généralement un appauvrissement général qui peut, même si ce n’est qu’au bout de quelques années ou décennies, créer un retour de bâton à grande échelle) et de sécuriser au maximum ses acquisitions.

Privilégier le réel et le dur est donc une bonne chose, ainsi que le long terme, même si malheureusement de nombreux actifs de ce type sont de nos jours abondamment taxés…

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here