Faut-il investir dans la pierre en 2013 ?

0
875
immobilier

Selon une étude réalisée par l’IFOP, il s’avère que les français n’auront pas la fièvre acheteuse cette année. En effet, seul un français sur trois aurait le projet d’investir dans la pierre en 2013.

La bonne nouvelle pour les futurs acquéreurs, c’est que moins il y aura d’acheteurs potentiels, plus les marges de négociations seront importantes lors de l’achat d’un bien immobilier. En effet, les vendeurs seront moins sollicités et la conséquence est qu’ils vont devoir adapter leurs prix de vente aux propositions reçues des acheteurs…  De plus, les biens non vendus fin 2012, souvent de standing moyen, vont devoir trouver preneur, et ce à des prix plus raisonnables.

Bien entendu, si vous souhaitez investir dans une grande ville qui à la côte, ces marges de négociations seront très faibles , mais il existe de réelles opportunités dans des villes plus petites, notamment si vous souhaitez investir dans l’immobilier locatif.

Les taux de financement à leur plus bas historique

Ce début 2013 est en effet une excellente période pour contracter un emprunt. Les taux sont au plus bas, et bien qu’une légère hausse reste à prévoir sur l’année 2013, la période reste idéale pour s’endetter à moindre coût.

Par ailleurs, de nombreux propriétaires profitent de cette tendance pour renégocier leur taux de crédit immobilier en cours à la baisse et réalisent ainsi de belles économies sur les coût de leurs prêts en cours.

Cette baisse des taux permet d’une part d’acheter plus grand ou dans un secteur plus convoité, mais donne d’une autre part accès aux crédits immobiliers à un plus grand nombre de candidats à la propriété.

Une opportunité pour investir ?

Taux de crédits immobiliers au plus bas, marge de négociation plus importante que l’an dernier, 2013 semble être une bonne année pour investir dans la pierre notamment hors des grandes métropoles et en locatif.

Néanmoins, investir dans une grande agglomération permet de limiter le risque de baisse des prix dans les années à venir tout en profitant de taux de financement très faibles.

immobilier

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here