Investissement : Les meilleurs placements selon votre profil

0
177

Si la question du placement optimal se pose souvent selon l’approche du meilleur rendement par rapport au risque, elle ne doit pas élucider un paramètre : le profil de l’investisseur. Si certains sont peu averses au risque, d’autres auront tendance à l’être réellement. D’autres encore ont des attentes d’un placement qui ne sont pas uniquement celles d’une maximisation du rendement. Voici plusieurs idées d’investissements selon trois profils : prudent, équilibré et dynamique.

L’investissement avec un profil “prudent”

L'investissement avec un profil "prudent" Pour ce genre de profil, l’accent est avant tout mis sur la garantie du capital et parfois sa disponibilité. Il reste conseillé d’opérer de plusieurs manières en gardant une épargne de précaution, via notamment le Livret A ou le Livret de développement durable (LDD). Si ces placements sont très peu rémunérateurs, ils constituent une assise solide en cas de coup dur.

Des contrats comme les assurances vie via les fonds en euros peuvent être des solutions intéressantes, au même titre que les contrats à terme. En revanche, il faudra souvent sacrifier la disponibilité des fonds au profit du capital garanti et d’un peu de rendement. Il est aussi possible de regarder du côté des assurances vie en unité de compte. Si le capital n’est certes pas garanti, cela peut constituer un investissement de diversification de portefeuille, sur une petite fraction de celui-ci. Au même titre que l’investissement dans les actions dans une perspective de long terme.

L’investissement dans l’immobilier est aussi tout à fait accessible aux profils plus défensifs. Via notamment certaines SCPI plus prudentes ou en investissant dans le locatif ou l’achat d’une résidence principale. D’importantes possibilités fiscales peuvent rendre ce genre de projets encore plus attractifs.

Dans tous les cas, il est important pour un profil prudent d’investir au moins 75 % de ses actifs sur des produits dont le capital est garanti. Il est alors possible de tenter des placements plus risqués pour le dernier quart.

Profil équilibré : vers quels produits se tourner ?

L’investisseur équilibré pourra aussi disposer d’un certain nombre de placements conseillés au profil prudent. Ainsi, il est également conseillé de disposer d’une épargne de précaution et d’investir une part de son capital sur des actifs sécurisants comme les assurances vies.

Par ailleurs, le profil équilibré pourra chercher à investir sur des placements alternatifs. Nous pensons notamment à l’investissement dans le vin ou encore sur des actifs immobiliers très liquides et au droit d’entrée assez faible. C’est typiquement le cas des places de parking. Les valeurs refuges comme l’or peuvent aussi être des placements de diversification pour le profil équilibré.

L’investisseur équilibré aura une répartition à environ moitié pour les placements à capital garanti et pour l’autre moitié sur des actifs plus risqués comme les actions. Il est d’ailleurs, comme pour l’investisseur prudent, conseillé de le faire dans les plus grandes entreprises. Ceci afin de limiter le risque. Les placements dans des fonds d’investissement pourront aussi être conseillés aux profils équilibrés. Enfin, l’investissement immobilier est aussi une possibilité à explorer pour celles et ceux dont le profil d’investissement est neutre. On privilégiera alors l’investissement locatif aux dépens de l’achat de sa résidence principale. La prise de parts dans des SCPI pourra également être envisagée.

Profil dynamique : sur quoi investir ?

Profil dynamique : sur quoi investir ? 
L’investisseur dynamique devra souvent être réactif aux marchés !

La non plus, il n’est pas question de faire l’impasse sur une épargne de précaution qui devra représenter à minima 3 à 6 mois de salaire de l’investisseur.

L’investisseur dynamique pourra aussi investir en bourse via les actions, les indices boursiers ou encore les matières premières. Concernant les actions, il faudra diversifier ses placements en mixant les secteurs mais aussi la taille des entreprises. L’investisseur peu averse au risque pourra également se pencher vers les solutions de private equity. Ces solutions permettent d’investir dans des entreprises qui ne sont pas côtées en bourse. Les rendements proposés sont souvent assez régulièrement supérieurs à 10 %. Le risque y est alors beaucoup plus important.

Les investisseurs dynamiques pourront par ailleurs chercher à investir dans les cryptomonnaies. Tout en restant dans des proportions raisonnables. Ce type d’investissement reste extrêmement volatil et ils ne doivent en aucun cas constituer la majorité du portefeuille d’un investisseur. Même lorsque nous parlons d’un investisseur peu averse au risque. De façon globale, l’investisseur dynamique consacrera entre la moitié et les trois quarts de son portefeuille à des actifs risqués. Il pourra aussi considérer des placements dans des domaines moins courus comme l’art, les montres ou les voitures de collection.

Le profil : une simple question de répartition entre actifs risqués et non risqués ?

Dans tous les cas de figure, pour un investisseur qu’il soit prudent, équilibré ou dynamique, la question de la diversification de portefeuille se posera toujours inéluctablement. Le principal élément de différenciation entre ces différents profils tient surtout dans la répartition entre les actifs risqués et les actifs à capital garanti. Investir dans les cryptomonnaies ne fait pas de vous un profil nécessairement averse au risque, c’est surtout la proportion dans laquelle vous investirez qui est importante.

D’autres variables comme l’âge ou l’horizon d’investissement sont aussi importantes à analyser pour déterminer au mieux son profil d’investisseur.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here