IPO : Coinbase va se lancer en bourse ! Quels risques pour les investisseurs ?

0
276

Nous en parlions il y a quelques semaines. Ce qui était simple spéculation en décembre dernier semble devenir réalité pour Coinbase. La plus grande plateforme d’échange de cryptomonnaies vient de déposer un dossier auprès de la SEC, en vue d’une introduction boursière courant de l’année 2021. Voyons ensemble comment cette opération pourrait se dérouler et les principaux risques pour futurs investisseurs.

Coinbase en quelques chiffres clés

Dans le monde de l’investissement en cryptomonnaies, Coinbase est une entité qui compte. La plateforme américaine est en effet une référence dans l’achat, la vente et le stockage d’actifs cryptographiques puisqu’il s’agit ni plus ni moins que de la plateforme de cryptomonnaies la plus utilisée au monde. A la clôture de l’exercice 2020, la plateforme comptait près de 43 millions d’utilisateurs, répartis dans plus de 190 pays du monde.

Si l’on raisonne en terme de volume d’échange, depuis sa création en 2012, Coinbase a déjà traité plus de 450 milliards de dollars. L’encours dans les portefeuilles Coinbase en fin d’année atteignait pratiquement la barre des 100 milliards de dollars. A noter que sur l’année 2020, la plateforme a enregistré un bénéfice net record de 322 millions de dollars.

Coinbase : une introduction boursière à 100 milliards ?

Coinbase : une introduction boursière à 100 milliards ?Le bilan de l’entreprise permet aussi d’identifier certaines variables. Premièrement, l’entreprise fondée par Brian Armstrong possède plus de 300 millions de dollars en cryptomonnaies. Un montant réparti entre Bitcoin (230 millions de dollars), Ethereum (50 millions de dollars) et USDC, un stablecoin que l’entreprise a mis sur pied avec l’aide de Circle. Deuxièmement, l’entreprise ne réalise pas l’intégralité de son chiffre d’affaire grâce aux échanges sur la plateforme. D’autres sources de revenus permettent de diversifier le chiffre d’affaire de Coinbase comme :

  • Les intérêts perçus sur les fonds des clients
  • Les frais de garde
  • Le staking

Fort de ces chiffres et de ces constats, le groupe a décidé d’enclencher la procédure d’entrée en bourse en transmettant à la SEC (Securities and Exchange Commission), un formulaire S-1. Au terme de la procédure, Coinbase devrait devenir une société côtée au NASDAQ. Les dernières estimations tablent sur une cotation de l’entreprise Coinbase aux alentours de 100 milliards de dollars. Ces données sont encore susceptibles de changer. Il y a quelques semaines, la valorisation boursière estimée était près de 3 fois moins importante (environ 30 milliards de dollars).

D’après un contrat pré-IPO, disponible sur la plateforme FTX, le cours d’une action Coinbase pourrait approcher la barre des 390 dollars lors de l’introduction boursière.

Les risques de l’introduction en bourse 

L’IPO de Coinbase pourrait faire peser un certain nombre de risques pour l’entreprise mais aussi pour les actionnaires.

Le premier facteur de risque identifié pour l’entreprise et les futurs propriétaires d’actions Coinbase tient dans la volatilité des cryptomonnaies. Ces actifs sont par nature très incertains et les fluctuations de cours peuvent encore être très importantes, même sur les projets majeurs. Pour l’entreprise, cela se traduira par des résultats probablement en dent de scie. Avec à la clé, une action qui pourrait être parmi les plus volatiles du marché. Par ailleurs, Coinbase reste particulièrement tributaire des deux projets que sont Bitcoin et Ethereum. En 2020, 56 % des transactions de la plateforme concernaient l’une de ces deux monnaies virtuelles.

D’autres thématiques comme la cybersécurité sont aussi des points sensibles à surveiller pour l’entreprise. En effet, Coinbase articule sa solution autour de la sécurisation du protocole pour les utilisateurs : de l’achat au stockage et en passant par la vente d’actifs cryptographiques.

L’entreprise Coinbase identifie elle même la régulation des cryptomonnaies comme une menace potentielle à moyen et plus long terme. Le groupe investit d’ailleurs énormément pour se couvrir sur le plan juridique. Néanmoins, Coinbase considère probable la possibilité d’interprétations différentes d’une même règlementation entre les états.

Satoshi Nakamoto : Un risque majeur pour Coinbase ?

Le mystérieux créateur du protocole Bitcoin pourrait aussi être un facteur à risque pour l’actif Coinbase. En effet, le créateur du plus célèbre projet cryptographique au monde possède une grande partie des Bitcoin en circulation. Un mouvement de revente pourrait alors déstabiliser fortement la cryptomonnaie. Et par ricochet la plateforme Coinbase.

Selon la même logique, Coinbase reste aujourd’hui tributaire de ses utilisateurs actifs. Si nous avancions le chiffre de 43 millions d’utilisateurs, seuls 3 millions d’utilisateurs effectuent au moins une transaction par mois sur la plateforme. Soit à peine moins de 7 % des inscrits Coinbase dont une grande majorité sont des profils peu ou non-utilisés.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here