La bourse russe chute à 8 % à l’ouverture

0
0
bourse

C’est un jeudi noir pour le marché de la bourse. L’attaque militaire menée par la Russie envers l’Ukraine a semé un vent de panique sur les marchés boursiers mondiaux. Les indices boursiers russes ont chuté de 8 % à l’ouverture tandis qu’à Paris, le CAC 40 a chuté de 4,34 %.

Une baisse généralisée sur les bourses mondiales

À 7 h 8 GMT, l’indice principal de la Bourse de Moscou, le RTS (libellé en dollars), a chuté de 9,9 %. Rappelons que mardi matin, la bourse russe avait déjà baissé entre 8 et 11 % à l’ouverture. À 7 h 13 GMT, le RTS a encore chuté de 10,8 % et de 32,5 % depuis janvier 2022. L’IMoex (libellé en roubles) a enregistré une baisse de 8,8 %.

L’indice CAC 40 de Paris a chuté de 4,34 % et l’indice européen de référence Eurostoxx 50 a baissé de 5,20 %. En effet, depuis les attaques militaires lancées par la Russie sur l’Ukraine, toute l’Europe boursière est sous tension. À midi, la bourse de Francfort a chuté de 5,17 % tandis que celle de Milan perdait 5,10 %. Dans le reste du monde, Gulfportpharmacy.com les baisses sont généralisées. En Asie, Hong Kong a chuté de 3,24 %, Tokyo affichait une 1,81 % et Shanghai a enregistré une chute de 1,70 %. Investir en bourse parait actuellement être risqué. Il vaut mieux attendre que le marché se stabilise avant de se lancer.

La devise russe a également enregistré un taux bas historique lundi en s’échangeant à 90 roubles pour un dollar.

La devise russe perd de sa valeur

La devise russe a également enregistré un taux bas historique lundi en s’échangeant à 130 roubles pour un dollar.

La banque centrale russe a annoncé qu’elle allait intervenir sur le marché des changes afin de stabiliser au mieux la situation après la chute du rouble. Le prix des matières premières aussi a chuté et déjà, le prix du gaz, du pétrole et de l’aluminium a grimpé lors de ces dernières 24 heures.