La néo-banque allemande N26 se lance sur le marché des cryptomonnaies

0
0

N26 s’est consacré à la conquête de nouveaux marchés en 2021. En 2022, elle s’est fixé de nouveaux objectifs dont le lancement de nouveaux produits comme les cryptomonnaies. La néo-banque énonce également son souhait de se développer sur le marché européen sans délaisser le marché américain.

De nouveaux objectifs pour 2022

N26 apprend de ses erreurs et n’a pas honte de faire de l’auto-critique. Max Tayenthal, cofondateur de la néo-banque, a notamment partagé qu’il aurait été plus stratégique de développer son offre sur le marché européen. Pour rappel, N26 a choisi de ne proposer ses produits et services que sur le marché américain. Les lacunes se ressentent aujourd’hui et c’est pourquoi N26 a choisi de se recentrer sur son marché primaire à savoir l’Europe.

Si Revolut a compris qu’il était désormais impératif de se positionner sur le secteur des cryptomonnaies, N26 l’a appris bien trop tard. C’est d’ailleurs pour pallier ce retard que N26 a choisi de se relancer sur le marché des monnaies numériques en 2022. Pour pouvoir concurrencer Revolut, N26 prévoit de se lancer dans la création de son propre token et de proposer un service axé sur le trading d’actions. Les N26 avis divergent toutefois, car les chances que cela l’aide à rattraper son retard sont assez minces.

N26 prévoit de se lancer dans la création de son propre token et de proposer un service axé sur le trading d’actions.

Une introduction en bourse pour N26 ?

Des rumeurs d’une introduction en bourse de N26 vont par ailleurs bon train depuis plusieurs mois. Max Tayenthal confirme que la néo-banque allemande se prépare effectivement pour une introduction en bourse d’ici la fin de l’année 2022. Le seul obstacle au développement de N26 pourrait être le régulateur allemand.

Ce dernier a notamment fixé le nombre de nouveaux clients par mois à 50 000. Cela se révèle être un problème de taille pour N26 si on sait qu’elle en inscrit tous les mois près du triple de ce nombre. Si elle souhaite réellement entrer en bourse alors la néo-banque devrait dès à présent se pencher sur les moyens de lever ou de contourner cette limitation.