L’assemblée générale du groupe Accor s’est tenue ce jeudi dans une certaine animation

0
601

L’éviction de Denis Hennequin a notamment fait réagir les représentants des salariés. Ils ont ainsi dénoncé un “coup d’Etat” des deux principaux actionnaires (la société d’investissements Eurazeo et le fonds Colony Capital).

Ils ont remercié l’ancien PDG pour “son travail accompli, son indépendance, son sens de l’innovation, son grand courage face à des fonds d’investissements impitoyables”. Des manifestants ont par ailleurs dénoncé la stratégie d’Eurazeo et Colony Capital, qui conduit, selon eux, Accor “à la catastrophe, et probablement à sa fin”.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here