Le couple inflation/taux d’intérêt porte le marché des cryptos à long terme

0
550
Prévisions sur les actions crédit agricole

LE MARCHE CRYPTO S’EST INSTITUTIONNALISE

Le Bitcoin a plus de 11 années d’existence maintenant et a vu son cours passer de quelques centaines de $ à plus de 30.000$. C’est un grand succès pour un projet expérimental qui est né de la crise financière de 2008, la fameuse crise des Subprimes qui avait déstabilisé le système bancaire et financier classique. Ce système centralisé qui est régi par les grandes Banques Centrales avec pour mission le contrôle des taux d’intérêt, du régime des prix (l’inflation) et désormais, de l’emploi et la croissance économique.

A la base, Bitcoin a comme vocation originelle de proposer une alternative décentralisée pour échanger de l’argent, via la technologie Blockchain. Rappelons en effet que les crypto-monnaies sont une application de la blockchain, une application à présent adoptée par de nombreux commerçants, dont l’intégration au système de paiement PayPal est la dernière actualité majeure en date.

Au cours des 10 dernières années, Bitcoin s’est fait sa place dans l’économie réelle en tant monnaie numérique, mais aussi au sein de la grande finance de marché, la finance dite institutionnelle.

Longtemps le BTC s’est négocié de gré à gré et sur le marché au comptant, mais depuis l’année 2018, la vénérable Bourse de Chicago a progressivement lancé des contrats futurs et des contrats d’options Bitcoin, dont le volume s’est envolé, octroyant désormais au BTC et aux crypto-monnaies de premier rang un statut de classe d’actifs à part entière, au même titre que le Forex, le marché actions ou encore le marché du Crédit.

C’est à présent en tant que classe d’actif (le marché crypto vient d’atteindre les 1000 milliards de $ de capitalisation boursière) que Bitcoin et consorts sont appréhendés et de fait, ils sont ainsi tombés sous l’influence des deux proxys majeurs pour les marchés financiers, les taux d’intérêt et l’inflation.

 

LES TAUX D’INTERET REELS SOUTIENNET BITCOIN A LONG TERME

Depuis plus de 40 ans et les chocs pétroliers, les taux d’intérêt et l’inflation sont entrés dans une phase baissière de long terme. Les différentes crises économiques ont amené les Banques Centrales à adopter sur longue période une politique monétaire de taux d’intérêt de plus en plus bas, d’augmentation de leur bilan via l’achat direct de titres financiers variés (surtout du Crédit), s’étant fixées pour objectif de maintenir l’inflation à 2% pour les Banques Centrales occidentales majeures.

Ces politiques conjuguées ont amené un écrasement de la courbe des taux sur des niveaux très bas, ainsi en 2020, 70% des rendements obligataires publics et privés sont inférieurs à 1%  et 30% sont négatifs!

Cette rémunération faible sur le marché le plus grand du monde, celui du Crédit, a généré un déplacement des capitaux vers les actifs risqués, et via son entrée dans la finance institutionnelle, btc eur en a profité et en profite encore.

Avec la multitude des plans de relance budgétaires pour lutter contre la crise économico-sanitaire, l’inflation devrait faire son retour en 2021, du moins déjà par un simple effet de base car les prix ont chuté en 2020 avec les effets économiques de la crise sanitaire. Les taux d’intérêt nominaux sont très bas et vont le rester encore plusieurs années, alors avec de l’inflation, les taux d’intérêt réels seront encore plus bas et de plus en plus négatifs, de quoi continuer d’alimenter le flux vers les cryptos ces prochaines années.

bitcoin euro depuis 5 années avec une échelle logarithmique (à gauche) + Taux d’intérêt à 10 ans aux Etats-Unis (à droite)

 

 

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here