Les bons conseils à suivre pour investir en loi Pinel

0
911
Dipositif Pinel

La défiscalisation, ou l’ensemble des dispositifs permettant aux particuliers français de réduire leur impôt, est de plus en plus au coeur des préoccupations. Comment faire pour s’assurer une meilleure qualité de vie ? Où investir ? Certains optent pour le dispositif loi pinel, permettant de faire des économies d’impôts significatives. Apprenons-en davantage sur ce dispositif de défiscalisation.

De quoi s’agit-il ? Qu’est ce que la Loi Pinel ?

Comme dit précédemment, le dispositif pinel permet à des particuliers de réduire leur impôt en faisant l’acquisition d’un bien immobilier neuf, qu’ils s’engagent à louer sur une période déterminée. En effet, quoi de plus pérenne que l’investissement dans la pierre ?

Très concrètement, plusieurs formules sont proposées, selon le contexte dans lequel vous vous situez. Pour chacune d’entre elles, la durée d’engagement est différente, ce qui induit également un impact du côté du pourcentage de réduction d’impôt auquel vous avez droit par année.

  • Formule engagement 6 ans, avec une réduction de 12% de la valeur de l’investissement en crédit d’impôts par an (plafonné à 36 000 €).
  • Formule engagement 9 ans, avec une réduction de 18% par an (dans la limite de 54 000 €).
  • Formule engagement 12 ans, avec une réduction de 21% par an (dans la limite de 63 000 €).

Si vous choisissez la formule n°2, vous vous engagez donc à mettre votre bien en location pendant 9 ans avant de profiter de sa jouissance totale du bien immobilier (vous pourrez alors le revendre ou le conserver pour y vivre, par exemple).

Contrairement au dispositif de la loi Duflot, le dispositif pinel vous permet de louer votre bien à vos ascendants ou descendants directs comme à un individu lambda sans lien de parenté. Attention cependant : votre bien immobilier doit se situer dans une zone éligible (A, Abis ou B1).

Bon à savoir

Il est possible d’investir en loi pinel avec ou sans apport personnel. Vous pouvez par exemple contracter un prêt traditionnel auprès d’un établissement bancaire, que vous rembourserez sous forme de mensualités.

4 conseils pour réussir votre investissement

De part ses avantages considérables, le dispositif loi pinel de défiscalisation attire, c’est indéniable. Pour autant, la pratique n’est pas dénuée de pièges ! Pour un particulier non préparé, cet investissement peut vite se retourner contre lui. Voici quelques conseils à garder en tête avant de vous lancer.

1. Posez-vous les bonnes questions

Ce dispositif de défiscalisation a beau être alléchant, il n’en reste pas moins qu’il vous engage entre 6 et 12 ans de votre vie. Etes-vous certain(e) de pouvoir vous engager sur cette durée ? Pourquoi envisagez-vous cet investissement ?

Mieux vaut avoir fait un point précis sur vos motivations avant de vous lancer. De cette façon, vous êtes quasiment sûr(e) de ne pas le regretter à l’avenir.

2. Évaluez bien le potentiel du bien immobilier

Vous avez trouvé un bien immobilier neuf issu d’un programme, et celui-ci vous a tapé dans l’oeil ? Avant de vous positionner, il convient de faire un rapide état des lieux… du quartier. Et oui : si l’état du bien saura séduire les potentiels locataires, le quartier et les commodités à proximité sont également des critères décisifs.

Pensez donc à vous rendre vous-même sur place et à :

  • Vous imprégner de l’ambiance du quartier,
  • Repérer les transports en commun à proximité, les boutiques, les écoles ou encore les Universités,
  • Vous renseigner sur les perspectives d’évolution du quartier en vous rendant à la Mairie (construction prochaine d’un centre commercial ? ouverture d’une ligne de tramway ?),
  • Vous renseigner sur les loyers déjà pratiqués dans le quartier.

Plus généralement, intéressez-vous également à l’attractivité de la commune dans laquelle se situe le bien. Peut-être serait-il plus judicieux d’investir plus loin de chez vous, mais dans un emplacement qui saura recueillir plus de locataires potentiels. Cette étape est à ne pas négliger !

3. Estimez au plus juste le loyer de votre bien

Mieux vaut vous baser sur une estimation basse dans un premier temps pour ne pas surestimer votre investissement. Gardez également à l’esprit que le dispositif loi pinel impose un plafonnement des loyers en fonction de la localisation du bien (de 10,07€ à 16,83€ par m²).

En fonction de ce plafond et de l’attractivité du quartier de votre bien, vous avez toutes les cartes en main pour évaluer un loyer attractif assurant la rentabilité de votre investissement.

4. Vérifiez les informations relatives au promoteur

Dans le cas d’un bien immobilier neuf encore en construction, vous devez redoubler de prudence, au risque de perdre votre temps et votre argent ! Préférez notamment un programme dont le permis de construire a été purgé (c’est-à-dire qui ne peut plus être soumis à un recours) pour sécuriser votre investissement. Aussi, pensez à bien vérifier les clauses de votre contrat, notamment la garantie finale d’achèvement (GFA) signée par le promoteur.

A présent, il ne vous reste plus qu’à vous lancer dans votre prochain investissement, avec prudence !

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here