LVMH : Les achats de luxe augmenteront de 5% selon Bain

0
0

Selon un récent rapport du cabinet Bain, les ventes de produits de luxe vont augmenter de 5 % cette année qu’ils viennent des États-Unis, de France ou d’ailleurs, on s’arrache à prix d’or montre, sac à main, et autre chaussure haut de gamme. Une prévision de croissance malgré le conflit en Ukraine et la flambée de l’inflation, a déclaré Claudia D’Arpizio de chez Bain.

Les produits de luxe ont toujours eu un impact direct sur l’emploi et sa croissance est plus importante que dans les autres secteurs. Marché jouissant d’une forte demande, le haut de gamme ne montre aucun signe de faiblesse en dépit d’une inflation en augmentation et d’une récession imminente toujours selon Bain. Malgré ce contexte économique en bernes, les ventes de produits de luxe devraient donc augmenter de 5 %.

En effet, les produits de luxe sont très sensibles à l’inflation et aux variations des taux de change (euro dollar). Ainsi, on estime que les ventes mondiales de produits de luxe personnels atteindront au moins 305 milliards d’euros (320 milliards de dollars) cette année, selon son estimation la plus prudente — et jusqu’à 330 milliards d’euros dans un scénario plus optimiste — en s’appuyant sur le rebond rapide après le blocage dû à la pandémie.

En 2021, les États-Unis deviennent le marché numéro 1 du luxe, passant pour la 1re fois devant l’Europe les analystes expliquent que les marques ont commencé à cibler de façon plus adaptée leur clientèle, en accentuant les facteurs culturels ou ethniques par exemple.

Le secteur du luxe plus fort que la guerre et l’inflation

Il suffit de voir la liste des nouveaux entrants sur le marché pour comprendre cette croissance. En 2022, la ville de Paris voir s’allonger la liste de nouvelles boutiques de Luxe les marques V_Zug (équipementier de maison), Aquazurra (chaussures) ou bien David Yurman (joaillier). Dans le même temps, les groupes mondiaux comme LVMH et Kering en France vont également profiter de la croissance du secteur du luxe.

Néanmoins le secteur du Luxe à essuyer quelques revers de taille comme la baisse de la demande russe à la suite de l’invasion de l’Ukraine par Moscou. Il est important de rappeler peu avant le conflit, le volume du marché russe représentait environ 7 milliards d’euros, soit 2 à 3 % du marché mondial.

Enfin pour conclure, notons tout de même que de nouveaux facteurs sont à prendre en compte comme l’essor des NFT, du e-commerce, ainsi qu’une augmentation de la spéculation auprès du luxe. Il s’agit surtout aux yeux des investisseurs que certains investisseurs considèrent comme des placements financiers.

Néanmoins, les analystes de Bain ont indiqué que les ventes mondiales de produits de luxe personnels, qui comprennent les vêtements, les accessoires et les produits de beauté, ont atteint 288 milliards d’euros l’année dernière, dépassant les prévisions précédentes de 283 milliards en raison des fortes dépenses effectuées pendant les vacances.

Risque de perte de capital.