Le principal suspect dans le meurtre d’un disc-jockey libéré faute d’encre

0
656
fax

Incroyable mais vrai et aussi, scandaleux. Faute d’encre dans un fax, le Tribunal de Bobigny n’a pas pu transmettre dans les délais, un document à la chambre d’instruction.

L’histoire fait grand bruit puisque la conséquence en a été la libération du principal suspect dans le meurtre d’un disc-jockey battu à mort en 2011 en Seine-Saint-Denis. Mme Christiane Taubira a autorisé l’ouverture d’une enquête.

fax

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here