Michel Pébereau affiche sa confiance à l’égard des banques françaises

0
670

En pleine crise de la zone euro, Michel Pébereau va à l’encontre des analyses sceptiques qui plombent sans cesse les actions des banques de l’hexagone. Il réfute la nécessité de recapitaliser les banques françaises, ni de leur apporter toute autre forme d’aide financière. Le président du conseil d’administration de BNP Paribas persiste et signe : les sociétés de créances de l’Hexagone « se portent bien ».

Interrogé sur la dégradation de la note souveraine de l’Italie par Standard & Poor’s, Michel Pébereau maintient ses affirmations. Même exposée à hauteur de 20,8 milliards d’euros, BNP Paribas se fie au plan de redressement adopté par le parlement et le gouvernement italiens.

L’affaire rapportée par le Financial Times, concernant le retrait en liquide de 500 millions d’euros par Siemens par crainte de faillite, n’inquiète davantage M. Pébereau. Il a seulement affirmé ne rien savoir sur le sujet.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here