Comment obtenir un prêt auprès d’une banque ?

2
23311
Prêt bancaire

Bien que certaines banques centrales commencent à durcir leurs politiques monétaires, la Banque Centrale Européenne (BCE) applique toujours des taux d’intérêt nuls voire négatifs.

Les offres de crédit sont donc actuellement diverses et variées avec des taux d’intérêt et des conditions qui diffèrent d’une banque à l’autre. Si vous avez un projet à financer, l’environnement actuel reste favorable aux crédits avec des taux proposés quasiment au plus bas.

Il est important de bien se renseigner et de bien préparer son dossier avant de demander un prêt. Comment bien le négocier ? Que faut-il éviter ? À quoi faut-il penser ?

1# Une banque est avant tout une entreprise

Il ne faut pas oublier qu’une banque est avant tout une entreprise comme une autre, et comme toute entreprise, elle va chercher à optimiser sa rentabilité tout en minimisant son risque.

C’est pour cela qu’une banque va être prudente et réclamer de nombreux documents et de nombreuses garanties lorsqu’il y a une demande de crédit car elle va analyser les risques qu’un dossier présente par rapport à sa rentabilité future. À vous de la convaincre de la viabilité et de la rentabilité de votre projet.

2# Votre projet doit être viable

Si votre projet est de créer ou de reprendre une entreprise, les banques vont davantage se tourner vers des projets dans des domaines où elles détiennent des connaissances. Dans tous les cas, il faudra présenter votre projet en détail dans un business plan pour expliquer à la banque ce que vous comptez faire, comment et pour obtenir quels résultats.

Pour savoir si un projet est viable, la banque va évidemment chercher à savoir si il est rentable ou non et elle utilisera les prévisions chiffrées que vous allez lui fournir notamment le bilan et le compte de résultat sur 3 ans ou 5 ans en général.

Que le projet soit rentable ou pas, il faut que la banque s’assure que vous puissiez avoir de quoi payer les échéances de crédits mais aussi pour que vous puissiez avoir une marge de manœuvre pour le développement de votre entreprise et une marge de sécurité.

Il faudra ainsi déterminer votre besoin en fonds de roulement ou BFR qui représente la différence entre vos ressources stables et vos emplois stables.

Chaque hypothèse que vous allez présenter dans votre business plan doit être la plus réaliste possible et vous pouvez vous aider pour cela de devis que vous avez déjà réalisés, d’engagements de commandes, d’estimations de coûts d’utilisation etc.

3# Votre formation, votre expérience professionnelle et votre vie personnelle jouent sur votre dossier de demande de crédit

S’il s’agit de créer votre entreprise, il est important pour votre banque que vos études et/ou votre expérience professionnelle s’accordent avec le projet que vous avez car, en fonction de la nature de votre projet, la banque estime qu’il faut une certaine formation, un certain niveau de formation spécifique et/ou une certaine expérience professionnelle.

Si vous souhaitez obtenir un crédit immobilier, sachez que les banques sont frileuses et redoutent l’instabilité professionnelle. Il est préférable d’avoir un contrat à durée indéterminée.

L’ancienneté dans une société est également appréciée. Si vous êtes dans une profession libérale ou un artisan, il serait bon d’arriver à la banque avec les états financiers de vos 3 dernières années minimum.

4# Votre apport personnel pour obtenir un prêt doit être suffisant

Il est conseillé d’équilibrer vos propres fonds et les fonds que vous souhaitez emprunter. L’absence totale de fonds de départ est généralement rédhibitoire. Bien qu’il n’y ait pas d’obligation et que cela diffère d’une banque à l’autre, l’apport minimum est généralement de 10% du montant emprunté – certaines banques demandent entre 20% et 30%. Lorsque cela concerne un crédit immobilier, la banque estime que l’apport doit couvrir au minimum les frais de notaire, de dossier, d’agence immobilière, de garantie etc.

La banque va évaluer votre patrimoine personnel et ce qu’il va vous rester une fois que vous aurez versé l’apport. Si, à la suite du crédit et de l’apport que vous avez fait, vous disposez de moyens trop faibles, la banque ne sera pas satisfaite car elle y verra un risque trop important.

5# Surveillez votre capacité d’endettement, votre capacité d’épargne et votre historique de crédits

Lorsqu’une demande crédit est faite, la banque étudie votre situation financière. Il faut donc éviter d’être à découvert quelques temps avant de faire la demande de crédit ou d’avoir de mauvais dossiers sur des crédits précédents.

Il faut également surveiller votre capacité d’endettement. On dit généralement que le montant de l’emprunt ne doit pas dépasser le tiers de vos revenus nets.

La banque se montrera également sensible à votre capacité d’épargne c’est-à-dire la part de vos revenus que vous décidez de mettre de côté avant, mais aussi après, l’emprunt. Le remboursement du crédit ne doit pas « épuiser » votre capacité à mettre de l’argent de côté.

6# Proposez à la banque un dossier de demande de crédit complet et solide

Cela paraît évident mais il est nécessaire de bien se préparer avant de faire une demande de crédit et de proposer à votre banque un dossier complet avec l’ensemble des documents qui vous seront demandés :

  • 3 avis d’imposition,
  • 3 derniers bulletins de salaire,
  • contrat de travail,
  • 3 derniers relevés de compte bancaire,
  • justificatif d’identité,
  • justification de domicile,
  • justificatif de toute entrée d’argent supplémentaire qui augmente vos revenus (allocations, pension, revenus locatifs ou indemnités sur le long terme…),
  • business plan

Expliquez clairement l’utilisation que vous allez faire de l’argent et montrez digne de confiance.

Conclusion

Vous l’aurez compris la préparation joue un rôle essentiel dans votre demande de prêt. Pour obtenir le meilleur prêt, il est dispensable de faire le tour des établissements pour avoir une idée du meilleur taux disponible sur le marché. Il faut également comparer les différentes modalités : taux d’intérêt nominal, taux effectif global (TEG), conditions de remboursement anticipé, durée de remboursement…

Vous devriez ensuite avoir un entretien avec votre banque puisqu’elle vous connaît, vous et votre historique. Si vous êtes un bon client, vous pourriez obtenir des conditions de crédit avantageuses. Faites-lui cependant bien comprendre que vous allez étudier d’autres propositions.

Vous pouvez aussi présenter à votre conseiller d’autres offres de crédit obtenues pour lancer les négociations si l’offre qu’il vous propose n’est pas aussi intéressante que les autres. N’hésitez pas à mettre en concurrence les établissements bancaires et ceux spécialisés ans le crédit.

2 COMMENTAIRES

  1. Excellent article!
    Serait-il possible de connaître les principales sources de financement disponibles en capital de risque qu’elles soient gouvernementales ou privées?

  2. Merci beaucoup pour cet article qui pose bien les bases pour une demande de prêt. La recherche d’un crédit immobilier est une vraie bataille !

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here