Pierre et Vacances : la fin de l’exercice manquera de dynamisme

    0
    105

    Le troisième trimestre fiscal de Pierre et Vacances (avril à juin) s’est soldé par un chiffre d’affaires de 316,4 Millions d’Euros, matérialisant un recul de -1,7% en glissement annuel (321,7 ME), et de -0,4% sur une base comparable. Sur neuf mois, les revenus s’apprécient de 1,1% à 945,5 ME (+1,4% en données comparables). La moyenne des anticipations de 4 analystes spécialisés dans les valeurs moyennes compilée par nos soins aboutissait à un chiffre d’affaires attendu à 321 ME sur le trimestre (fourchette 316,9 à 326 ME).

    Les mauvais chiffres semestriels du spécialiste du tourisme et du développement immobilier l’avaient conduit à engager un “plan de transformation et de développement”. Les efforts devraient permettre d’économiser 50 ME sur les exercices 2010/2011 à 2012/2013.

    Les réservations touristiques pour le 4ème trimestre (hors Center Parcs Domaine des Trois Forêts et livraisons Adagio) sont “marquées par un retard sur le mois de juillet, et une stabilité sur les mois d’août et septembre”, explique l’entreprise, qui a noté un phénomène de réservation avancée sur ces deux derniers mois pour les destinations “mer”. Fin mai, la société avait fait part de réservations “en croissance par rapport à celles de l’an dernier”, avec notamment “une avance sur le coeur de l’été”. Le niveau du chiffre d’affaires immobilier attendu sur l’exercice devrait être “inférieur” à celui de 2008/2009 du fait du calendrier de livraison. Lors des semestriels, le groupe évoquait un chiffre d’affaires immobilier “légèrement inférieur” sur la période.

    Globalement, l’exercice 2009/2010 de Pierre et Vacances apparaît comme un mauvais cru. Au terme du premier semestre fiscal, la société avait accusé une sévère perte opérationnelle courante de -73,3 Millions d’Euros, en dépit de revenus en croissance de 2,3% à 629,3 ME.

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here