Pré-ouverture Wall Street : en repli derrière les bancaires, malgré Apple

0
28

Wall Street est attendu en baisse en pré-séance ce mercredi, après une nouvelle vague de publications dans le secteur bancaire comprenant quelques leaders tels que Bank of New York Mellon, Morgan Stanley, Wells Fargo, US Bancorp… En particulier, Morgan pèse en pré-marché après une perte trimestrielle de plus de 1,2 Md$, tandis que Wells corrige également malgré des profits… records. Il faut dire que les attentes des investisseurs étaient fortes suite à un copieux rallye sectoriel observé depuis avril. En outre, la première partie des publications bancaires était particulièrement solide, et n’avait fait que renforcer les espoirs des opérateurs.

Parmi les motifs de satisfaction cette fois, Apple a nettement dépassé les attentes sur le trimestre clos, ignorant toujours la crise. Plusieurs leaders sectoriels ont en outre rehaussé leurs prévisions dans des proportions plus ou moins conséquentes, à l’image d’Altria, d’Eli Lilly, de Whirlpool ou de Pfizer… A l’inverse, AMD et Yahoo! ont déçu sur les marchés technologiques.

Sur le front économique ce mercredi, on suivra à 16h35 les traditionnels stocks pétroliers américains pour la semaine passée.

VALEURS DU JOUR

AMD a publié mardi soir ses comptes du second trimestre fiscal 2009. Le Californien a affiché des ventes de 1,18 Md$, stables en comparaison du 1er trimestre mais en baisse de 13% en glissement annuel, par rapport au T2 2008. Sur le second trimestre 2009, AMD a affiché une perte nette attribuable aux actionnaires ordinaires de 330 M$ et 49 cents par titre. La perte opérationnelle a été de 249 M$. La marge brute T2 2009 est ressortie à 37%, contre 43% au 1er trimestre. Sur le 1er trimestre 2009, AMD avait affiché 1,18 Md$ de ventes, sur une perte nette attribuable aux actionnaires ordinaires de 416 M$ et une perte opérationnelle de 298 M$. Sur le second trimestre 2009, AMD Product Company a essuyé une perte nette non-GAAP de 244 M$ et une perte opérationnelle non-GAAP de 205 M$. La marge brute d’AMD Product en non-GAAP a été de 27%, contre 35% sur le précédent trimestre. Au regard des conditions économiques actuelles, de la visibilité limitée et des modèles de saisonnalité, AMD anticipe pour sa “Product Company” des ventes en légère progression sur le 3ème trimestre 2009.

Yahoo! a réalisé au second trimestre 2009 des ventes de 1,57 Md$ en déclin de 13% en glissement annuel. Hors impact des fluctuations de changes, les ventes auraient baissé de 8% en comparaison de l’an dernier. Le bénéfice net est ressorti quant à lui à 141 M$ (+8%), 10 cents par titre (+11%), contre 131 M$ et 9 cents par action l’an dernier, à la même époque. Le bénéfice des opérations a cependant chuté de 25% à 76 M$. En non-GAAP cette fois, le cash flow opérationnel a baissé de 10% à 385 M$. Le résultat net non-GAAP a augmenté de 2% à 229 M$ et 16 cents par action. Les ventes GAAP du 3ème trimestre 2009 sont attendues dans une fourchette de 1,45 à 1,55 Md$. Le bénéfice opérationnel non-GAAP avant dépréciations, amortissements et compensations actions est estimé entre 330 et 370 M$ sur ce T3. Le bénéfice des opérations est enfin attendu entre 55 et 65 M$.

Apple a publié ses résultats financiers du 3ème trimestre fiscal 2009 clos fin juin. Les ventes ont totalisé 8,34 Mds$, sur un bénéfice net de 1,23 Md$ et un bpa dilué de 1,35$. Ces résultats sont à rapprocher de ventes de 7,46 Mds$ et d’un bénéfice net de 1,07 Md$ réalisés l’an dernier, sur la même période. Le consensus était à 1,17$ de bpa sur 8,2 Mds$ de ventes. La marge brute a été de 36,3% sur le trimestre clos, contre 34,8% l’an dernier, au T3 fiscal. Les ventes internationales ont représenté 44% des recettes. Apple a vendu 2,6 millions d’ordinateurs Macintosh durant le trimestre, en croissance de 4% en glissement annuel. Le Groupe à la pomme a écoulé 10,2 millions d’iPods, en déclin de 7% en comparaison de l’an passé. Enfin, les ventes trimestrielles d’iPhones se sont établies à 5,2 millions d’unités, en progression de… 626% par rapport à l’an passé ! “Nous concevons nos produits les plus innovants et nos clients répondent”, résume Steve Jobs, PDG, qui souligne avant tout la performance impressionnante des iPhones, avec 5,2 millions d’unités écoulées… Les utilisateurs ont par ailleurs téléchargé plus de 1,5 milliard (!) d’applications sur l’App Store d’Apple durant sa première année. Peter Oppenheimer, directeur financier, se dit extrêmement réjoui des revenus et bénéfices records, mais aussi du cash flow des opérations de 2,3 Mds$. En termes de perspectives, Apple prévoit pour son 4ème trimestre 2009 des ventes allant de 8,7 à 8,9 Mds$, sur un bpa dilué de 1,18 à 1,23$. Le consensus de place sur ce trimestre de septembre est de 1,30$ de bpa sur 9,05 Mds$ de ventes.

Starbucks a affiché au 3ème trimestre fiscal 2009 clos fin juin un bénéfice net de 151,5 M$, contre une perte de 6,7 M$ l’an dernier. Le bpa dilué a été de 20 cents, contre 1 cent de perte par action au 3ème trimestre 2008. Le bénéfice net non-GAAP a totalisé 179,9 M$ et 24 cents par titre, contre 115,8 M$ et 16 cents un an avant. Starbucks dit continuer de progresser vers son objectif 2009 de réduction de la structure de coûts de 500 M$, après 175 M$ d’économies au T3 2009. La marge opérationnelle a été de 8,5% contre -0,8% l’an dernier. La marge non-GAAP est ressortie à 10,6% contre 6,9% l’an passé. Aux US, la marge opérationnelle atteint 11,2% en GAAP et 13,4% en non-GAAP. Les ventes totales ont été de 2,4 Mds$, contre 2,6 Mds$ l’année précédente, sur la même période. Starbucks anticipe un bpa annuel GAAP 2009 de 44 à 45 cents, ainsi qu’un bpa non-GAAP de 74 à 75 cents. Sur l’exercice 2010, la croissance du bpa non-GAAP est attendue entre 13% et 18%.

Procter & Gamble, le géant américain des produits de consommation basé à Cincinnati, serait proche d’un accord de cession de son activité de médicaments sur ordonnance pour un montant voisin de 3 Mds$. Cette rumeur provient du bien renseigné Wall Street Journal, informé par des personnes familières de la question. Les acquéreurs potentiels seraient notamment Warner Chilcott, firme active dans les produits pharmaceutiques de spécialités et basée dans le New Jersey, mais aussi le Groupe new-yorkais de private equity Cerberus Capital Management. P&G avait annoncé l’an dernier avoir engagé Goldman Sachs pour vendre l’activité.

SunTrust a annoncé ce mercredi un déficit net du second trimestre fiscal logé à 183,5 M$ et 41 cents par titre, conséquence essentiellement de provisions pour pertes de crédit de 962 M$. La banque américaine basée à Atlanta avait dégagé l’an passé, sur la même période, un bénéfice de 530 M$ et 1,52$ par titre, avec toutefois des cessions de titres Coca-Cola. Les revenus trimestriels ont chuté de 16% à 2,2 Mds$.

Whirlpool, leader américain des appareils ménagers, a publié pour son second trimestre un bénéfice net de 78 M$ et 1,04$ par action, contre 117 M$ et 1,53$ par titre un an avant. Les ventes trimestrielles ont quant à elles plongé de 18% en glissement annuel, à 4,2 Mds$ environ. La chute des volumes et les effets de changes défavorables ont été partiellement compensés par les réductions de coûts, selon le Groupe. Whirlpool se montre d’ailleurs confiant, suite à ces résultats au-dessus des attentes. Ainsi, le Groupe rehausse sa guidance annuelle de bpa 2009 entre 3,50 et 4$ par titre, contre 3-4$ précédemment anticipés.

Bank of New York Mellon a affiché au second trimestre fiscal un bénéfice des opérations continues applicable aux actionnaires ordinaires de 267 M$ et 23 cents par titre, contre 303 M$ et 26 cents par action l’an dernier, sur le même trimestre, et 363 M$ ou 31 cents par action au 1er trimestre 2009. Robert P. Kelly, chairman et PDG, note que globalement, les revenus se sont stabilisés. Le Groupe continue de gagner des parts de marché selon le management, qui souligne aussi la rentabilité maintenue et les niveaux de capitaux. Cependant, la direction évoque aussi les pertes sur investissements et la détérioration continue du marché immobilier résidentiel. Le bénéfice net applicable aux actionnaires ordinaires a été de 176 M$ et 15 cents par titre sur le trimestre clos, contre 309 M$ et 27 cents par action l’an passé, et 322 M$ ou 28 cents par titre sur le 1er trimestre 2009. Les revenus ont totalisé 2,96 Mds$. Les revenus de commissions “et autres” ont corrigé de 24% en glissement annuel mais augmenté de 6% séquentiellement. Le ratio de capital Tier 1 était de 12,5% à fin juin, contre 13,8% fin mars et 9,3% l’an dernier.

Eli Lilly, le Groupe pharmaceutique d’Indianapolis, a publié pour son second trimestre 2009 des ventes de 5,29 Mds$ en croissance de 3%, sur un bénéfice net de 1,16 Md$ en progression de 21% et un bpa de 1,06$ en augmentation de 20% en glissement annuel. En non-GAAP cette fois, les ventes se sont appréciées de 1% en comparaison de l’an passé, sur un bénéfice net en augmentation de 20% à 1,23 Md$ et un bpa de 1,12$ (+19%). Lilly revoit à cette occasion ses prévisions de bpa annuel 2009, entre 4,14 et 4,24$ par titre. Le bpa non-GAAP pro forma est anticipé maintenant entre 4,20 et 4,30$, soit une révision en hausse.

Altria, le colosse du tabac basé à Richmond, a annoncé pour son second trimestre 2009 un bpa dilué en croissance de 9% à 49 cents, contre 45 cents l’an dernier. Le bpa dilué ajusté a augmenté également de 9% à 50 cents. Altria en profite pour rehausser ses estimations 2009, visant un bpa dilué allant de 1,51 à 1,56$ sur les opérations continues, contre 1,47-1,52$ précédemment. Le bpa dilué ajusté de l’exercice est estimé entre 1,72 et 1,77$ sur les opérations continues, contre 1,70-1,75$ auparavant. Il représente une croissance de 4-7% en comparaison de l’an dernier (1,65$). Les ventes du second trimestre ont grimpé de 33% à 6,72 Mds$, sur un bénéfice opérationnel de 1,68 Md$ en croissance de 25% et un bénéfice net en augmentation de 9% à plus de 1 Md$.

Pfizer, le géant pharmaceutique new-yorkais, a publié pour son second trimestre 2009 des ventes de 11 Mds$ en déclin de 9% en glissement annuel, sur un bénéfice net consolidé de 2,26 Mds$ en recul de 19% et un bpa dilué en baisse de 17% à 34 cents. Le bénéfice ajusté a régressé de 12% à 3,25 Mds$ et 48 cents par titre. Les effets de changes ont eu un impact défavorable de 9% sur les revenus. Les ventes US ont été de 4,5 Mds$ (-5%) et les ventes internationales de 6,5 Mds$ (-12% malgré une croissance opérationnelle de 2%). Pfizer rehausse néanmoins sa guidance de bpa ajusté dilué pour l’exercice 2009, dans une fourchette de 1,90 à 2$ par titre, contre 1,85 à 1,95$ précédemment.

PepsiCo a annoncé les résultats de son deuxième trimestre 2009. Sur la période close le 13 juin, la Société enregistre un bénéfice net de 1,66 Milliard de dollars ou 1,06$ par titre, à comparer avec un profit de 1,7 Md$ ou 1,05$ par action un an plus tôt. Le chiffre d’affaires recule de 3% à 10,59 Mds$. Le consensus attendait un bpa de 1$ pour des revenus de 10,99 Mds$. Par ailleurs, la direction a confirmé viser pour l’ensemble de l’exercice une croissance de 5-9% à devises constantes de son bpa.

Boeing a dévoilé ses comptes du second trimestre, affichant un bpa en augmentation de 22% à 1,41$, sur des ventes en hausse de 1% à 17,2 Mds$. La croissance a été soutenue par les programmes de défense et la performance de l’aérien “défense et commercial”. Le bénéfice des opérations a été de 1,53 Md$ contre 1,25 Md$ l’an passé. La marge opérationnelle est ressortie à 8,9% contre 7,4%. Le bénéfice net ressort à 998 M$, en croissance de 17%, contre 852 M$ un an plus tôt. Le cash flow opérationnel est positif de 1 Md$, contre -251 M$ l’an passé. La guidance de bpa demeure inchangée entre 4,70 et 5$ sur l’exercice 2009. Les ventes de l’exercice sont attendues entre 68 et 69 Mds$, soit une confirmation des perspectives. Le cash flow opérationnel est toujours attendu supérieur à 2,5 Mds$. Les livraisons 2009 d’appareils commerciaux sont espérées encore entre 480 et 485 unités, pour des revenus “BCA” de 34 à 35 Mds$ dans l’aérien commercial et une marge opérationnelle de 8 à 8,5%. Le segment des systèmes de défense (“IDS”) devrait réaliser des ventes de 33 à 34 Mds$ sur une marge opérationnelle de 10%.

US Bancorp, banque de Minneapolis, a publié pour son second trimestre 2009 un bénéfice net de 471 M$, sur un bpa dilué de 12 cents. Le bpa était de 53 cents au second trimestre 2008 et de 24 cents sur le 1er trimestre 2009. Des éléments significatifs ont affecté les résultats, avec notamment une provision pour pertes de crédit de 20 cents par titre. Les revenus ont par contre été “records” à 4,2 Mds$, avec la banque mortgage et les revenus d’intérêts. Le ratio de capital Tier 1 en fin de trimestre se monte à 9,4%. A 471 M$, le bénéfice net attribuable au Groupe se compare aux 529 M$ du 1er trimestre 2009 et aux 950 M$ du second trimestre 2008, traduisant une baisse séquentielle de 11% et une chute de 50% en glissement annuel.

Wells Fargo, la banque californienne, a annoncé ses comptes du second trimestre. Le bénéfice net trimestriel est un record, à 3,17 Mds$, en croissance de 81% en comparaison de l’an dernier. Sur six mois, le profit net bondit de 66% à 6,22 Mds$. Le résultat net applicable aux actions ordinaires a été de 2,58 Mds$ sur le trimestre, en hausse de 47%. Le bénéfice semestriel applicable aux actions ordinaires grimpe ainsi de 32% à 4,96 Mds$ à fin juin. Le bpa dilué net est logé à 57 cents (+8%), après 700 M$ de construction de réserve de crédit (10 cents par titre), 565 M$ de charges liées à la FDIC et 244 M$ de dépenses de fusion et restructurations. Les revenus trimestriels atteignent un record de 22,5 Mds$, en croissance de 28% en comparaison du 1er trimestre. Wachovia a contribué à hauteur de 39% aux revenus consolidés. Wells a apporté 206 Mds$ de crédit aux clients durant le trimestre. Le ratio de capital Tier 1 de Wells Fargo atteint 9,8% à fin juin 2009 contre 8,3% fin mars.

Morgan Stanley vient d’annoncer ses comptes trimestriels. Sur la période close fin juin, la firme reporte une perte applicable aux actionnaires ordinaires de 1,26 Milliard de dollars ou 1,10$ par action à comparer avec un bénéfice de 1,06 Md$ ou 0,61$ par titre un an plus tôt. Ces résultats prennent en comptent les remboursements des fonds reçus dans le cadre du TARP. Les revenus nets consolidés ressortent à 5,4 Mds$ contre 6,1 Mds$ au T2 08. Le consensus attendait un bpa négatif de 0,49$.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here