Quels moyens de paiement acceptés pour payer une voiture ?

0
43

Si vous souhaitez vendre un véhicule directement à un particulier, celui-ci a la possibilité de régler son achat de différentes façons. Espèces, virement ou chèque bancaire, ces options sont toutes envisageables mais doivent répondre à certaines conditions.

On fait le point sur les différentes possibilités de règlement que vous pouvez accepter en toute sérénité.

Les espèces : légal mais conditionné

Pour régler une forte somme en espèces, certaines conditions doivent être respectées. Dans le cas contraire votre établissement bancaire peut refuser d’encaisser la somme. Quant à l’assurance de votre acheteur, il est possible qu’elle refuse de le couvrir en cas de sinistre s’il ne peut pas présenter de preuve d’achat en bonne et due forme.

Si votre acheteur a choisi de souscrire à un crédit auto pour acheter sa voiture, il y a fort à parier que l’établissement de crédit lui a communiqué toutes les informations nécessaires.

Voici néanmoins un rappel de quelques règles.

Si la somme versée par l’acheteur dépasse les 1 500€, alors celui-ci doit remettre au vendeur une attestation de vente en bonne et due forme. Cette attestation doit être réalisée en deux exemplaires ; l’un sera remis à l’acheteur et l’autre au vendeur.

Attention aux nombreux cas de vols : des cas de cambriolages sont remontés (un acheteur qui prend le volant de votre véhicule sans verser les espèces, ou encore des trafics de faux billets).

La prudence est donc de mise :

  • Rendez-vous toujours au lieu de la transaction accompagné.
  • Refusez les rendez-vous dans les endroits peu fréquentés pour gérer votre transaction
  • Prenez le temps de vérifier les billets. Certaines techniques existent pour différencier les vrais des faux.
  • Le filigrane doit toujours apparaitre en transparence
  • Le numéro en bas à droite doit toujours être visible
  • Si votre billet est parfaitement lisse, méfiance, il s’agit d’un faux.

En résumé, il est parfaitement envisageable, et même recommandé, de réaliser la transaction en espèces au sein de l’établissement bancaire de l’acheteur. Ainsi, le règlement se fait de façon parfaitement sécurisée et vous pouvez encaisser les espèces sereinement.

Et dans tous les cas ne gardez surtout pas l’argent à votre domicile, mais déposez-le au plus vite à la banque.

Le virement bancaire, une solution alternative

Rien de vous empêche de demander à votre acheteur de réaliser un virement bancaire sur votre compte.

Cependant, là encore, le risque de fraude n’est pas à exclure : le virement de compte à compte peut mettre un certain temps à être effectué.

Durant ce laps de temps, votre acheteur a le volant de votre véhicule et peut disparaitre sans laisser de trace…

Pour éviter ce cas de figure, il faut que l’acheteur accepte de vous faire le virement trois jours avant la transaction, et que vous lui confiez les clefs une fois seulement que le virement aura été effectué. À vous de mettre votre acheteur dans une relation de confiance…

Le chèque bancaire, la solution la plus sûre

En résumé, pour éviter toute incertitude, le chèque bancaire est la solution la plus efficace. Il s’agit d’un mode de règlement directement émis par l’établissement bancaire de votre acheteur.

Le montant du chèque bancaire a été préalablement débité sur le compte de l’acheteur, et le montant est bloqué. Ainsi, vous êtes sûr que le chèque que vous remettrez à votre banque sera accepté. Un gage de sécurité.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here