La suppression progressive de la taxe d’habitation pour tous les Français

0
10094
Taxe d'habitation

Quatre-vingt pour cent des foyers ne paieront plus de taxe d’habitation sur leur résidence principale dès 2020. Les vingt pour cent restants devront patienter jusqu’en 2023.

En revanche, les résidences secondaires et les logements vacants demeureront taxés. La taxe d’habitation en « tant que telle » ne disparaîtra donc pas totalement !

80% des foyers fiscaux ne paieront plus du tout de taxe d’habitation à l’horizon 2020

Après avoir bénéficié en plus des exonérations déjà existantes, d’un allégement de leur taxe d’habitation sur leur résidence principale de 30 % en 2018, puis de 65 % en 2019, ce seront 80 % des foyers français qui ne paieront plus aucune taxe d’habitation sur leur résidence principale en 2020.

20% des foyers verront leur taxe d’habitation progressivement supprimée sur trois ans, en 2023

Pour les 20 % de foyers fiscaux restants, soit les catégories les plus aisées, le projet de loi de finances 2020 prévoit une suppression de la taxe étalée sur trois ans, de 2021 à 2023.

Ils bénéficieront donc d’une décote de 30 % en 2021, puis de 65 % en 2022, pour finalement ne plus payer du tout de taxe d’habitation en 2023.

La suppression de la taxe d’habitation va générer un gain annuel moyen par ménage non-négligeable

La réforme de la taxe d’habitation bénéficiera au total à un peu plus de 24 millions de foyers français pour un gain annuel moyen de 720 euros selon les estimations gouvernementales.

Maintien des taxes d’habitation sur les résidences secondaires et les logements vacants

La taxe d’habitation restera, bien que renommée « taxe d’habitation sur les résidences secondaires et autres locaux meublés non affectés à l’habitation principale», sur les résidences secondaires et sur les logements vacants, tout comme le seront  la taxe sur les locaux vacants (TLV) ainsi que la majoration de la taxe d’habitation pour les résidences non affectées à l’habitation principale, en zone tendue, ainsi que la taxe d’habitation sur les locaux vacants (THLV), hors zone tendue.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here