UBS pourrait verser 450 M$ dans le cadre du scandale du Libor

0
289
Logo de l'UBS

Le scandale du Libor revient à nouveau au cœur de l’actualité avec la révélation de discussions en cours menées par UBS afin d’éviter les poursuites judiciaires. La banque suisse demanderait aux autorités américaines et britanniques d’interrompre toute procédure à son encontre, en échange d’une enveloppe de 450 M$.

La banque dirigée par Sergio Ermotti n’a pas réagi dans l’immédiat à cette information du New York Times. Si la rumeur se confirme, UBS pourrait devenir le second établissement bancaire à recourir à un tel arrangement.

Son égal anglais, Barclays, est le premier à négocier un accord à l’amiable. Ce dernier, soupçonné alors de manipuler le taux interbancaire Libor, accepte en juin dernier de payer £290 M pour éviter les poursuites judiciaires en Grande-Bretagne et outre-Atlantique.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here