Wall Street : s’habille de rouge

0
49

Wall Street est en recul ce mardi, alors que débute ce jour la réunion monétaire de la Fed. Le FOMC, Comité de politique monétaire de la Banque Centrale US, publiera demain soir son communiqué et dévoilera alors sa décision sur les taux, taux qui devraient rester quasiment à zéro sur les fonds fédéraux. Les indices boursiers américains fléchissent ce mardi avec les valeurs financières, MBIA et surtout CIT Group pesant sur les marchés… Le DJIA régresse de 0,98% à 9.247 pts, alors que le Nasdaq Composite abandonne 1,31% à 1.966 pts.

Selon le Département américain au Travail ce mardi, la productivité US non-agricole a progressé au second trimestre 2009 sur un rythme annualisé de 6,4%. La hausse dépasse donc le consensus des économistes et représente le rythme de progression le plus rapide pour la productivité en près de six ans. Le consensus de place était de +5,4% sur la période… En outre, les coûts unitaires du travail, indicateur des pressions inflationnistes, ont chuté au rythme de 5,8% sur le second trimestre aux États-Unis, plus fort déclin en neuf ans (contre -5,3% de consensus). Sur le trimestre de janvier à mars, la productivité avait augmenté sur un rythme de 1,6%, alors que les coûts unitaires du travail avaient régressé de 2,7%.

D’après le Département au Commerce américain ce mardi, les stocks de grossistes US pour juin 2009 ont décliné de nouveau de 1,7% en comparaison du mois antérieur à 393,9 Mds$, et chutent maintenant de 10,3% en comparaison de l’an dernier. Les ventes de grossistes ont augmenté de 0,4% par rapport à mai 2009, mais dévissent encore de 21% en comparaison de juin 2008, à 313,1 Mds$.

VALEURS DU JOUR

Fluor (-5%), le colosse de l’ingénierie et de la construction, a annoncé ses comptes du second trimestre. Fluor affiche un bénéfice net de 169 M$ et 93 cents de bpa, contre 208 M$ de profits et 1,12$ par action un an plus tôt. Les revenus ont décliné de 8% à 5,3 Mds$ environ. Le Groupe confirme ses estimations 2009 de bpa dans une fourchette allant de 3,80 à 4,10$ par titre.

VMware (-1%), le leader des solutions de virtualisation, a annoncé lundi soir l’acquisition programmée de la firme SpringSource, selon un deal d’un montant totalisant 420 M$ et comprenant 362 M$ de cash et equity. La technologie de SpringSource doit améliorer les offres de VMware, notamment dans les applications Web.

Barnes & Noble (-4%) a annoncé hier avoir trouvé un accord définitif pour acquérir l’enseigne de librairies situées dans les universités : Barnes & Noble College Booksellers. La transaction est estimée à 596 Millions de dollars. Barnes & Noble a également expliqué avoir négocié une facilité de crédit d’1 Md$ afin de financer une partie de l’opération. La chaîne College exploite 624 points de ventes dans les universités américaines, ce qui représente une clientèle de plus de quatre millions d’étudiants. Barnes & Noble estime que son bpa sera 30 à 35% plus élevé grâce à cette opération. College Booksellers était jusque là détenu par Leonard Riggio, Chairman de Barnes & Noble.

CIT Group (-22%), le leader américain du financement de PME, n’a pas été en mesure de fournir dans les temps son rapport financier trimestriel à l’autorité de marché, la Securities & Exchange Commission. L’établissement de crédit commercial, actuellement très fragilisé, explique que son management et son personnel se sont concentrés ces dernières semaines sur le plan de restructurations annoncé à la fin du mois dernier. CIT a confirmé s’attendre à une perte nette de plus de 1,5 Md$ sur le trimestre. Le Groupe étudie la classification de ses actifs et les activités cessibles. Le Groupe a aussi confié qu’il pourrait être contraint au chapitre 11 s’il n’était pas en mesure de finaliser son offre pour 1 Md$ de dette.

Huron (-1%), le Groupe de consulting qui vient de débarquer sa direction suite à un vaste scandale comptable, a précisé ce jour que la SEC (Securities and Exchange Commission), gendarme boursier US, se lançait dans une investigation sur la comptabilité des paiements d’acquisitions. Huron entend coopérer pleinement avec les enquêteurs. Le Groupe reporte enfin son rapport trimestriel sur la période close fin juin, alors qu’il continue d’évaluer l’ampleur des rectifications.

Target (+1%). Pershing Square Capital Management, dirigé par l’investisseur William Ackman, a annoncé avoir réduit sa participation de 7,8% à 4,4% dans le capital du détaillant américain. La Société d’investissement indique avoir augmenté sa participation en actions Target de 3,3% à 3,5%, mais avoir vendu des options d’achat. La participation globale de 4,4% est composée de 3,5% d’actions et de 0,9% d’options.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here