Le dollar de Hong Kong

    0
    248

    Le dollar de Hong Kong est la neuvième monnaie la plus traitée sur le marché des changes. Jusqu’à sa rétrocession au milieu des années 90 à la Chine, Hong Kong était un territoire britannique qui est devenu, à l’abri du capitalisme britannique, l’une des places financières les plus influentes d’Asie.

    A la fin de la Seconde Guerre mondiale, le dollar de Hong Kong est indexé par parité avec la livre sterling. Suite à l’abandon du système de Bretton Woods, la devise de Hong Kong est ensuite indexée au billet vert. Depuis cette date, la politique monétaire de la cité se caractérise par un étroit suivi de la politique monétaire américaine. De manière générale, le loyer de l’argent à Hong Kong suit l’évolution des taux d’intérêt américains.

    Le dollar de Hong Kong attire massivement les investisseurs du marché des changes. Deux raisons principales expliquent cet attrait. D’abord, l’économie florissante de Hong Kong et sa forte croissance au cours des dernières années constitue une incitation à acheter des dollars de Hong Kong. Surtout, l’économie de Hong Kong est étroitement liée à l’économie chinoise et, pour de nombreux spéculateurs, investir sur le dollar de Hong Kong constitue une occasion détournée d’investir sur le yuan, la devise chinoise n’étant pas convertible. En période de réévaluation du yuan par Pékin, la spéculation s’intensifie, accentuant la volatilité du dollar de Hong Kong.

    Cependant, du fait de l’afflux de plus en plus important de spéculateurs, les autorités monétaires de Hong Kong ont décidé au début des années 2000 de mettre en place un mécanisme visant à réduire les fluctuations du dollar de Hong Kong. Ainsi, à partir de 2005, les autorités ont mise en place une nouvelle bande de fluctuation face au dollar américaine qui est un peu plus souple, ce qui a pour effet d’amortir les conséquences de la spéculation. Alors que de 1983 à 2005, le dollar de Hong Kong était lié au dollar US par une parité fixe de 7,80, depuis 2005, le dollar de Hong Kong peut évoluer entre 7,75 et 7,85.

    Depuis le début de l’année 2010, de nouvelles rumeurs concernant une éventuelle réévaluation du yuan circulent sur le marché des changes, intensifiant la pression sur le dollar de Hong Kong. Pour les investisseurs, cette devise constitue une réelle porte d’entrée sur la Chine, en attendant que le pays décide de laisser flotter librement sa devise, ce qui n’est pas prêt d’arriver dans l’immédiat.