Le zloty polonais

    0
    656

    Le zloty est la devise de la République de Pologne depuis 1924. Il fut introduit afin de remplacer le mark polonais utilisé depuis 1919 mais qui fut discrédité par l’hyperinflation et le chaos monétaire suivant la Première Guerre mondiale et la formation de la République de Pologne. A l’époque, un zloty équivalait 1 800 000 marks polonais.

    Envahie par les soviétiques pendant la Seconde Guerre mondiale, la Pologne reste sous la tutelle de Moscou jusqu’à la fin des années 80. A l’instar de nombreux pays de l’ancien bloc soviétique, suite à la disparition de l’URSS et à la transition démocratique, le zloty connait une forte dévaluation à cause d’une période d’hyperinflation. Les autorités décident alors de remplacer l’ancien zloty par le nouveau zloty en 1995 sur la base de 1 nouveau zloty = 10 000 anciens zlotys.

    Membre de l’UE depuis 2004, la Pologne devrait adopter à terme la monnaie unique européenne. Cependant, pour l’instant, le pays n’est pas encore membre du système européen de convergence, ce qui retarde l’adoption de l’euro. En février 2009, le premier ministre libéral Donald Tusk a repoussé à 2015 l’adoption de la monnaie unique européenne. Dans le courant de l’année 2010, le gouverneur de la banque centrale a été encore plus flou, repoussant sine die le remplacement du zloty par l’euro. En fait, la crise économique et les déboires de l’euro hérités de la crise grecque ont incité à la prudence les autorités politiques et monétaires de Pologne.

    Toutefois, en dépit de ce contexte défavorable, le zloty est une monnaie très attractive sur le marché des changes, notamment face à l’euro. De nombreux investisseurs profitent de la bonne santé économique du pays, étant le seul membre de l’UE à ne pas avoir subi de récession en 2009, pour placer leur argent sur le court terme sur le zloty. A la fin de l’année 2009, après une chute liée à la crise des subprimes, le zloty retrouve presque son niveau de 1999 face à l’euro.

    La disparition tragique du gouverneur de la banque centrale Slawomir Skrzypek dans un accident d’avion qui a également tué le président Lech Kaczynski en 2010 n’a pas remis en cause la stabilité du zloty et la politique monétaire de la banque centrale. Elu par la Sejm en janvier 2007, Slawomir Skrzypek avait particulièrement bien préparé le pays à l’adoption de l’euro et est considéré comme l’un des artisans de la croissance économique polonaise en pleine crise mondiale.

    La politique de la banque centrale depuis 2007 est d’assurer la stabilité du zloty et d’éviter une appréciation de la devise trop importante sur le marché des changes. En avril 2010, la banque centrale est d’ailleurs intervenue pour la première fois depuis l’instauration d’un taux de change totalement flottant en 2000 sur le marché des changes afin de limiter l’appréciation de la monnaie polonaise.