l'avance en devises

'avance en devises est une opération par laquelle une banque prête des devises à une entreprise exportatrice ou à une entreprise importatrice. A l’exportation, ce financement est appelé avance en devises export. A l’importation, on parlera d’avance en devises import. L’entreprise peut aussi procéder à l’ouverture d’un compte en devises.

Définition

Les avances en devises constituent des crédits de financement à court terme en devises. Elles permettent à un exportateur de bénéficier d’une trésorerie en euros correspondant à la contre valeur de la créance qu’il détient sur son client étranger.

L’avance en devises est également un outil de couverture du risque de change si la devise empruntée est la même que la devise de facturation utilisée par l’entreprise.

Avances en devises

Avance en devises export

Cette technique de financement de la trésorerie et de couverture du risque de change consiste à emprunter le montant de la créance détenue sur un client étranger dans la devise du contrat et de vendre immédiatement ces devises sur le marché au comptant.

Le crédit d’avance en devises permet de se couvrir contre le risque de change à partir de la date de livraison pour des durées allant du très court terme (48h) jusqu’à 1 an. Ce crédit peut être contracté pour la durée de la créance majorée du délai de rapatriement des fonds. C’est la banque qui supporte le risque de change. A l’échéance de la créance, l’exportateur rembourse la banque de son crédit de devises. L’exportateur ne supporte que les intérêts de son emprunt.

Schéma avance en devises

Représentation schématique de l'avance en devises


1 : La banque emprunte les devises pour un montant égal à celui de la créance sur le marché de l’eurodevise.
2 : Elle change les devises contre des euros sur le marché des changes au cours au comptant.
3 : La banque crédite le compte de l’exportateur en euro (couverture du risque de change + financement).


Avance en devises import

L’avance en devises à l’importation est un prêt qu’accorde la banque à l’importateur pour lui permettre de régler immédiatement une facture d’un fournisseur étranger. L’importateur remboursera sa banque à une date ultérieure. Lors de sa demande à la banque l’importateur devra présenter la facture de son fournisseur étranger ainsi qu’un ordre de virement ainsi qu’un document douanier attestant la réalité de l’opération.

Comptes en devises

Une société qui effectue régulièrement des transactions internationales peut ouvrir un compte en devise. Ce compte sert à encaisser les paiements clients et à décaisser les règlements fournisseurs dans la devise concernée. L’entreprise va donc économiser le prix de la couverture de son risque de change pour chaque transaction transitant par ce compte. L’utilisation d’un compte en devise permet à une société de posséder ne trésorerie en devises.

Le compte en devise est particulièrement usité pour les sociétés qui réalisent des opérations de netting. Le principe du netting est de compenser les dettes et les créances des filiales afin de minimiser le montant des intérêts à payer.

Vous avez aimé cet article de notre guide de la banque ? Partagez-le sur vos réseaux sociaux !

 


lire aussi...

La loi bancaire et les principales directives

             Voir le sommaire

Les activités bancaires traditionnelles : Le crédit